CONFERENCE PUBLIQUE DU 8 DECEMBRE 2017

L’Afrique et le monde entier ont été secoués ces derniers temps par des images de la chaine américaine CNN montrant ce qui pouvait apparaitre comme la vente de migrants d’Afrique Noire en route pour l’Europe et coincés depuis un certain temps en Libye. Ces images qui rappellent les heures sombres de l’esclavage subi par les noirs pendant des siècles et qui se poursuit dans certains pays, ont soulevé un tollé général à travers le monde. Qui en effet ne se révolterait pas devant des images où en plein 21ème siècle, avec le niveau atteint par l’éthique, les hommes sont traités comme du bétail. Mais au-delà de cette indignation et de cette condamnation, il est bon de se demander pourquoi la Libye est devenue la porte d’entrée vers l’Europe, et surtout pourquoi dans la fleur de l’âge, des jeunes plein d’avenir se lancent dans l’aventure de l’immigration en Europe en sachant les risques qu’il y a au bout de leur tentative.

En tuant le colonel Kadhafi, les USA et l’Europe ont transformé la Libye en une jungle où sévissent des milices de toutes sortes, l’Etat central ayant disparu, le pays est devenu le chemin de passage privilégié pour tous les candidats à l’émigration vers l’Europe. On se souvient des images de bateaux des migrants coulés en méditerranée avec des corps flottant au-dessus de la mer. Ces images ont montré la fragilité des institutions et pays d’Europe, incapables de faire face à cette crise migratoire, à cet appel d’air provoqué par la déstabilisation généralisée de la Libye. La solution imaginée par l’Europe pour faire face à cette situation, a été de bloquer tous les candidats à l’émigration, en achetant des bateaux chargés de patrouiller illégalement dans les eaux maritimes de Libye pour empêcher tout départ. C’est comme cela que, des centaines de milliers de candidats à l’émigration se sont retrouvés coincés en Libye. Voilà pourquoi depuis quelques mois on ne parle plus de corps de migrants échoués sur les côtes italiennes, permettant ainsi à l’Europe de s’assoire sur sa bonne conscience en faisant croire qu’elle a résolu le problème des vagues migratoires. Mais il est clair que, quand vous obligez près d’un million de personnes sans ressources, sans perspectives à s’entasser dans un pays de non droit, contrôlé par des milices et des hors la loi de toutes sortes, cela génère des situations et des trafics de toutes sortes y compris ceux d’humains. Voilà pourquoi les responsabilités doivent être clairement situées dans cette affaire d’autant qu’on nous parle maintenant d’une nouvelle intervention en Libye pour aller démanteler les bandes de trafiquants. Ces faits sont inacceptables en plein vingtième siècle avec le niveau général atteint par l’éthique ; c’est pourquoi nous les condamnons fermement.
Certes, l’Europe et les USA ont leur responsabilité dans la situation qui prévaut en Libye ; mais les jeunes africains, les jeunes béninois ne prendraient pas ces grands risques si la situation dans leur pays leur permettait de vivre décemment et espérer un avenir meilleur.
Mesdames et messieurs,
Comme vous le savez, les jeunes africains s’exilent à cause des guerres, de la mauvaise gouvernance et du fait que des groupes de présidents kleptocrates s’emparent du pouvoir et le gère au service de leur clan et de leurs maitres étrangers. C’est cela dans la plupart des pays africains, c’est le cas chez nous depuis le 6 avril 2016.
En effet, en avril 2016, Patrice Talon est arrivé au pouvoir avec des promesses plein la bouche. On allait voir ce qu’on allait voir puisqu’il disait s’être bien préparé pour le job. Il allait faire un seul mandat pour tout réformer ; il nous avait promis qu’il allait surgir, agir et disparaitre en étant porté en triomphe. Un an après son arrivée, le mécontentement était déjà si grand qu’il a été obligé de demander aux béninois de patienter et que les choses allaient s’améliorer l’année qui va suivre ; nous approchons les deux ans de pouvoir de Patrice Talon et les choses ne font qu’empirer. On assiste partout aux cris de détresse de ceux qui souffrent et se plaignent. La femme de marché installée devant son étal et qui ne voit venir aucun client ; le travailleur chassé de son emploi et qui ne sait pas à quel saint se vouer. etc. etc.etc. Pendant que le peuple souffre, Talon et son clan se sont emparés des secteurs stratégiques de l’économie nationale. Le coton, le port, l’aéroport, l’anacarde ; des sociétés privées appartenant au clan sont crées à la place des sociétés d’Etat liquidées avec le renvoi la plupart du temps, des travailleurs qui y officient. Les hommes d’affaires susceptibles de faire de l’ombre au clan sont évincés. AJAVON et Rodriguez en savent quelque chose. Et tout ceci se pilote depuis la Présidence alors que Talon nous avait promis que le Président avait trop de pouvoirs et que lui est arrivé pour tout rééquilibrer. Tout se décide à la Présidence où le trio TALON-BOKO-DAGNON règne en maitre. La lutte contre la corruption consiste en des audits sélectifs et ciblés contre les opposants ou ceux qui refusent de se coucher. Si vous avez des casseroles et que vous voulez la paix, vous rejoignez la majorité présidentielle. Il en est ainsi de beaucoup de députés et de ministres membres de celle-ci (Icc-Services, Maria-Gléta, machines agricoles, PPEA2 ) etc. . Dans le cadre de l’utilisation de la justice comme instrument de règlement de compte, le cas le plus emblématique est l’arrestation arbitraire de Laurent METOGNON depuis le 17 novembre 2017 à la suite d’une cabale montée de toute pièce. Est-il normal qu’on mette quelqu’un en prison sur la base de déclaration d’une autre personne prétendant lui avoir envoyé 2.500.000frs par personne interposée alors que la personne supposée lui avoir remis l’argent déclare que c’est faux ? Pendant ce temps, le maire de Porto-Novo soupçonné d’avoir volé 250 millions de frs est laissé en liberté. En réalité, Talon veut faire taire toute voix discordante. Il ne veut plus entendre de critique à l’encontre de ses agissements. Et pendant que des audits se multiplient à l’encontre d’opposants et d’empêcheurs de voler en rond, des ministres et des proches du chef de l’Etat impliqués dans des dossiers de corruption, ne sont pas inquiétés. Toujours dans le cadre de faire taire toute voix discordante, la dernière astuce trouvée par le pouvoir, c’est le brouillage des stations qu’on n’a pas pu interdire officiellement. Tout le monde sait que le brouillage des radios est une arme utilisée en tant de guerre par des ennemis pour attenter à la sécurité d’un pays. Le fait que depuis deux mois Radio Soleil est brouillée et que la HAAC ne fait rien pour mettre fin à cette situation est pour le moins suspect. Il est vrai qu’avec le gouvernement de Patrice Talon, on est dans la ruse et la rage.
Mais il y a plus grave aujourd’hui. Après avoir pris toute l’économie en main, le clan Talon veut régenter tout l’espace politique. En effet, depuis quelques temps circule sur les réseaux sociaux, une proposition de loi dite réforme du système partisan à propos de la création et de la vie des partis politiques. De ce qui ressort de ce texte, si cette loi passe à l’Assemblée, c’en est fini des libertés politiques. Dans ce texte, il est prévu la création d’une agence appelée ANESP logée à la présidence et qui s’occupera de la vie et du fonctionnement des partis politiques. Tout ce qu’ils n’ont pas pu imposer à notre peuple lors de la révision manquée de la Constitution, Talon, HOUNGBEDJI et Bruno AMOUSSOU veulent le lui coller par la bande. Voilà autant de choses qui incitent la jeunesse africaine et surtout béninoise dans notre cas d’espèce à aller rechercher un eldorado hypothétique en Europe.

Mesdames et messieurs,

L’heure est grave et un grand danger guette notre pays ; dans des cas pareils, il faut un large rassemblement pour venir à bout de la catastrophe qui s’annonce. Le Front pour le Sursaut Patriotique se présente aujourd’hui comme ce cadre. Il appelle toutes les forces conscientes de ce danger à le rejoindre en vue d’arracher Laurent METONGNON et ses coaccusés, des griffes de l’autocratie le 19 décembre 2017, puis à travailler activement à la réunion des Etats Généraux avant le 31 décembre 2017.
Notre peuple a déjà vaincu une dictature qui a duré près de 20 ans ; il se débarrassera à coup sûr de celle que TALON et sa clique veulent lui imposer.
En avant pour la victoire
Je vous remercie
Cotonou le 8 décembre 2017

Note : Cliquer ici pour télécharger l'intégralité du texte

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

décembre 2020
lmmjvsd
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031