PARTI POUR LA LIBERATION DU PEUPLE (PLP)

 DECLARATION AU SUJET DE LA VIOLATION DE LA DECISION DCC 17-262 DU 12 DECEMBRE 2017 DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE ET LA DICTATURE INSTAUREE A L’ASSEMBLEE NATIONALE PAR LE TYRAN ADRIEN HOUNGBEDJI

 

21-12-17/17h24 : Le délai accordé à l’Assemblée Nationale pour désigner ses neuf (09) représentants devant siéger au COS-LEPI dans le cadre de l’actualisation de la liste électorale a expiré ce jeudi 21 décembre 2017.
Le Parti pour la Libération du Peuple (PLP) constate, avec regret, que l’Assemblée Nationale n’a pas respecté les injonctions de la Cour Constitutionnelle contenues dans sa Décision DCC 17-262 du 12 décembre 2017. Or, le respect de la Constitution et de l’ordre constitutionnel est un devoir sacré pour tout citoyen béninois, civil ou militaire. L’article 114 de la Constitution du 11 décembre 1990 stipule que : «La Cour Constitutionnelle est la plus haute juridiction de l'État en matière constitutionnelle. Elle est l'organe régulateur du fonctionnement des institutions et de l'activité des pouvoirs publics». L’article 124 précise que «Les décisions de la Cour Constitutionnelle ne sont susceptibles d'aucun recours. Elles s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités civiles, militaires et juridictionnelles».

Lire la suite...

FRONT POUR LE SURSAUT PATRIOTIQUE (FSP)
Cél : 97983565 / 97980179

COMMUNIQUE AU PEUPLE ET A L’OPINION INTERNATIONALE

Ce jour 19 décembre 2017, Laurent METONGNON et ses compagnons de prison se sont présentés devant le tribunal de Cotonou pour être entendus dans le dossier politique fabriqué de toutes pièces par le pouvoir de TALON contre l’organisateur principal du Front pour le Sursaut Patriotique afin de museler notre organisation. Depuis le 27 novembre 2017, Laurent METONGNON et ses coaccusés ont envoyé une lettre demandant au juge Rodolphe AZO, le juge qui a prononcé le non-lieu dans l’affaire de PPEA2 de se déporter. De leur côté les avocats des accusés avaient écrit pour récuser ce juge bien connu dans le milieu judiciaire, comme le Procureur Ulrich TOGBONON, pour sa proximité avec le pouvoir. Tout le monde s’attendait à ce que cette affaire soit confiée à un autre juge ou à un collège de juges comme cela se fait ordinairement quand un accusé soupçonne un juge de partialité et le récuse.

Lire la suite...

Communiqué de presse du Parti pour la Libération du Peuple

14-12-17/17h39 : Par Décision DCC 17-262 du 12 décembre 2017, la Cour Constitutionnelle a statué sur la désignation et l’installation des membres devant siéger au COS-LEPI : «L’Assemblée Nationale doit procéder, au plus tard le 21 décembre 2017, à la désignation de ses représentants au sein du Cos-Lepi. Le Cos-Lepi doit être installé au plus tard le 29 décembre 2017 par la Cour constitutionnelle. La mission du Cos-Lepi prend impérativement fin le 30 juin 2018».
Le Parti pour la Libération du Peuple (PLP) se réjouit que la Cour Constitutionnelle ait enfin pris ses responsabilités pour mettre un terme à la violation récursive et flagrante du Code électoral. C’est en premier lieu une victoire de la démocratie. Il s’agit d’une victoire politique, qui ferme la porte à double tour aux manœuvres frauduleuses du pouvoir de Talon avec son Ravip-Safran dans la perspective des prochaines joutes électorales.
Le PLP prend acte avec satisfaction et soulagement cette décision historique et salue le courage des sages de la Cour Constitutionnelle.
Le PLP invite l’Assemblée Nationale à respecter la Décision DCC 17-262 du 12 décembre 2017 qui s’impose à elle et appelle tous les Béninois patriotes à rester debout pour empêcher le gouvernement et sa chambre d’enregistrement qu’est le parlement godillot d’user de la ruse et de la rage pour contourner la Décision de la Cour.
La veille citoyenne doit se poursuivre jusqu’à l’installation des membres du COS-LEPI et jusqu’à ce que les moyens requis soient mis à leur disposition, afin de leur permettre d’accomplir pleinement et convenablement leur mission républicaine.
Seule la lutte paie.
La patrie ou la mort nous vaincrons !
Béninois debout !

Le Secrétaire Général, porte-parole

Cécil Ahouélété ADJEVI

Motion de protestation contre les atteintes graves aux libertés démocratiques et l’acharnement contre des adversaires politiques par le gouvernement de Patrice TALON en complicité avec le Parlement.

 

A Monsieur
Le Président de l’Assemblée Nationale

Le peuple béninois a plébiscité le candidat Patrice TALON au pouvoir contre le candidat de la recolonisation Lionel ZINSOU, dans l’espoir qu’il lui garantirait plus de liberté, de bien-être et d’épanouissement ; qu’il l’aiderait à mieux s’assumer et affirmer sa souveraineté vis-à-vis de l’extérieur, notamment de la France. Il espérait qu’il le sortirait du carcan du pacte colonial qui nie sa souveraineté et l’empêche de vivre heureux chez lui. Malheureusement, cet espoir s’est très tôt mué en désespoir et en désenchantement pour les travailleurs, la jeunesse dont les revendications restent sans solutions. Mais, le peuple qui a de plus en plus faim, se bat. En réponse à cette lutte, le Président Patrice TALON lui demande de serrer la ceinture. Pendant ce temps, lui et son clan s’empiffrent, s’accaparent des secteurs stratégiques et vitaux et pillent systématiquement tout. Dans ce cadre, il tente de réduire le peuple au silence, d’humilier et d’écraser tous ses fils, tous les démocrates, tous les combattants de proue comme Laurent METONGNON et consorts qui osent dire non à cette gouvernance scabreuse dans le cadre surtout du Font pour le Sursaut Patriotique (FSP).

Lire la suite...

CONFERENCE PUBLIQUE DU 8 DECEMBRE 2017

L’Afrique et le monde entier ont été secoués ces derniers temps par des images de la chaine américaine CNN montrant ce qui pouvait apparaitre comme la vente de migrants d’Afrique Noire en route pour l’Europe et coincés depuis un certain temps en Libye. Ces images qui rappellent les heures sombres de l’esclavage subi par les noirs pendant des siècles et qui se poursuit dans certains pays, ont soulevé un tollé général à travers le monde. Qui en effet ne se révolterait pas devant des images où en plein 21ème siècle, avec le niveau atteint par l’éthique, les hommes sont traités comme du bétail. Mais au-delà de cette indignation et de cette condamnation, il est bon de se demander pourquoi la Libye est devenue la porte d’entrée vers l’Europe, et surtout pourquoi dans la fleur de l’âge, des jeunes plein d’avenir se lancent dans l’aventure de l’immigration en Europe en sachant les risques qu’il y a au bout de leur tentative.

Lire la suite...

FRONT POUR LE SURSAUT PATRIOTIQUE (FSP)
SECTION DEPARTEMENTALE DU MONO
Tél :97514200-95155485
-----------------------------------------------------------------------------
DECLARATION
A propos des mensonges et calomnies du député Dakpè SOSSOU au sujet de l’affaire CNSS/BIBE

 

Il y a une semaine, le 25 novembre 2017, le député Dakpè SOSSOU a fait à Lokossa une sortie médiatique pour soi-disant donner une "CLARIFICATION SUR LE DOSSIER DE PLACEMENTS D’ARGENT PAR LA CNSS". Mais en guise de clarification, le député Dakpè SOSSOU a déversé des mensonges monstrueux, des calomnies grossières et étalé sa nature d’escroc pour apporter son soutien au montage révoltant du pouvoir de Patrice TALON contre Laurent METOGNON.

Lire la suite...

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juillet 2022
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031