Cotonou, le 06 avril 2014

SOUTIEN AUX LUTTES ACTUELLES DES TRAVAILLEURS ET DE LA JEUNESSE

 

Cotonou notre cité a été le 27 décembre 2013, le théâtre d’une répression sanglante d’une marche pourtant pacifique organisée par des confédérations et fédération syndicale.

S’en est suivi depuis lors, un vaste mouvement protestataire fait de grève générale, de marches, de sit-in, a embrasé le secteur des travailleurs salariés à partir du 07 janvier 2014, et s’est progressivement étendu à la couche juvénile et couvrant tout le territoire national. Ce mouvement vise la sauvegarde des libertés et de la sécurité, l’éthique dans la gestion des affaires publiques et la satisfaction de certaines revendications longtemps laissées pour compte. On y retient notamment, comme le rappelait si bien le message de soutien du HCRC  en date du 14 janvier 2014 :

- le relèvement de leurs fonctions de Messieurs AZANDE Placide, Préfet du département de l’Atlantique-Littoral ; AGOSSADOU Pierre : Commissaire Central de la ville de Cotonou, auteurs de la barbarie du 27 décembre 2013 conformément à l’article 19 de la constitution du 11 décembre 1990 ;

- l’annulation pure et simple des concours frauduleux organisés par le Ministère de la Fonction Publique au profit du Ministère de l’Economie et des Finances les 28 juillet et 25 août 2012 ;

- la restitution des défalcations arbitraires sur salaire pour fait de grève.

Les revendications ont également concerné le paiement des 25% d’augmentation de salaires à tous les travailleurs notamment les enseignants, le reversement des enseignants vacataires (qui représentent plus de 75% du personnel enseignant au Bénin) et leur formation en conséquence.

Cliquer ici pour lire l’intégralité de la déclaration du HCRC

 

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

janvier 2019
lmmjvsd
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031