EN TOUTE IMPUNITE, ISRAEL MASSACRE A GAZA,

ET L'OCCIDENT EST COMPLICE.

LE CCDB S'EN INDIGNE !

 Depuis plusieurs jours, la bande de Gaza est la cible de bombardements aériens par l’aviation israélienne dont l’intensité annonce qu’ils sont préparatoires à une opération militaire d’envergure. Au moins dix personnes ont été tuées dans la journée du samedi 17 novembre portant le nombre des pertes palestiniennes à 41 dont plusieurs enfants ainsi que des centaines de blessés. Dans cette guerre disproportionnée, une nouvelle étape a été franchie le mercredi 14 novembre 2012 lorsque l'aviation israélienne a assassiné Ahmad El Jaabari, une des figures les plus importantes au sein des brigades Ezzedine El Qassam, la branche armée du Hamas alors qu’il supervisait la trêve. Comme lors des précédentes agressions contre Gaza, Israel a entrepris des raids destinés à détruire les infrastructures comme le siège du gouvernement, le quartier général de la police, l’Université islamique et même le stade Palestine. Ce sont tout simplement des cibles civiles qui sont attaquées sous le prétexte éculé que les tirs de roquettes en proviennent.

Sur un air de déjà vu, c'est l'"opération plomb durci" revisitée, mais cette fois-ci, ils l'ont dénommée "opération pilier de défense". Souvenez-vous les mêmes massacres perpétrés par la même armée israélienne lors de l'offensive "plomb durci" de 2008-2009, se soldant par la mort de 1500 palestiniens et que les mêmes prétextes nous avaient été servis par le gouvernement israélien pour justifier cette attaque meurtrière. C'était comme aujourd'hui, la veille d'une échéance électorale en Israel. Et comme en 2008, les attaques de l'armée israélienne se poursuivent aujourd'hui malgré un accord de cessez-le-feu, obtenu grâce à la médiation égyptienne et respecté par les palestiniens jusqu'à l'assassinat du responsable du Hamas. Chacun peut mesurer ici le cynisme criminel des dirigeants israéliens : les morts palestiniennes sont autant de trophées qui rapportent des points dans les sondages.

 L’impunité d’Israel est totale et unique en son genre : un rapport d'un haut responsable de l'ONU avait qualifié "l'opération plomb durci" de crime de guerre et de crime contre l'humanité. Mais, aucune sanction à quelque niveau que ce soit n’a été prononcée contre l’Etat d’Israel jusqu’à ce jour. Les Etats-Unis et l’Europe ont délivré à Nétanyahu le permis de tuer : il s’en sert.

 Cette nouvelle agression de l’Etat d’Israel contre la bande de Gaza a tout au plus fait réagir timidement par des désapprobations dites des bouts des lèvres dans la plupart des capitales arabes pour ne pas se mettre en porte à faux avec les sionistes et leur puissance financière, médiatique, leurs lobbies puissants avec des tentacules dans tous les pays occidentaux. Leurs réseaux d'influence qui, de Paris à Londres en passant par Washington font et défont les décisions politiques. Dans la note que le secrétaire général de la Ligue Arabe devait soumettre aux ministres, on peut lire : « que l’escalade militaire israélienne à Gaza intervient alors que la communauté internationale passe sous silence les pratiques continues israéliennes. Elle appelle à poursuivre en justice les israéliens, politiques et militaires pour ces agressions et demande à la communauté internationale de sortir de son silence sur les agressions israéliennes contre le peuple palestinien. » En d’autres termes, la Ligue Arabe délègue la « solution » du conflit à la communauté internationale, réduite dans la pratique aux américains qui sont tout sauf des arbitres.

 Les réactions occidentales qui comme d'habitude, imputent et contre l'évidence des faits au Hamas la responsabilité de l'escalade, provoquent la révolte de l’opinion arabe et l'écoeurement des peuples de part le monde. De la Maison Blanche à l’escroc politique qu'est Tony Blair en passant par Mme Merkel, qui demande à l'Egypte d'user de son influence pour demander au Hamas de cesser ses attaques, les occidentaux sont en ordre serré pour approuver la guerre de Netanyahu contre Gaza. Une fois encore, la duplicité des impérialistes américains et ouest européens si prompts à « devoir protéger » les populations en danger et si soucieux de « nos libertés » hier en Libye et aujourd’hui en Syrie, s’étale sans pudeur en approuvant les agresseurs et en dénonçant les agressés. Quelle ignominie ?

 Face à ces atrocités, le Comité Culturel pour la Démocratie au Bénin(CCDB) :

- Condamne la nouvelle agression sioniste contre la bande de Gaza et ses populations.

 - Dénonce l’hypocrisie des puissances impérialistes américaines et ouest-européennes qui en couvrant chaque fois les forfaits des différents gouvernements israéliens contre le peuple palestinien perpétuent l’impunité inacceptable dont ils jouissent.

 - Soutient sans réserve la lutte légitime du peuple palestinien qui a le droit d’avoir une terre, un Etat, droit à la liberté et à la paix.

 - Constate avec satisfaction que dans plusieurs villes du monde, d’Amman au Caire en passant par Toronto mais également en Europe à Paris ou Barcelone, des manifestations ont eu lieu pour dénoncer cette nouvelle agression et soutenir la lutte du peuple palestinien.

 Non à l’impunité des crimes de guerre d’Israel

Halte aux massacres à Gaza.

Le peuple palestinien vaincra.

 La direction du CCDB

Paris le 19 novembre 2012

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

avril 2019
lmmjvsd
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930