COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE ENTRE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LES CONFEDERATIONS SYNDICALES TENUE A LA PRESIDENCE LE MERCREDI 18 NOVEMBRE 2015

Le mercredi 18 novembre 2015 a eu lieu une rencontre entre le Président YAYI Boni et les délégations des Confédérations Syndicales en présence de six ministres du gouvernement.
L’ordre du jour de la séance a porté essentiellement sur la suite des discussions sur les statuts particuliers des enseignants de la Maternelle, du Primaire et de ceux du Secondaire puis de 1.25 alloué à tous les agents de l’Etat que les enseignants de ces deux ordres réclament depuis 2011.
A l’ouverture de la séance le Secrétaire Général de la CSTB, le camarade Paul Essè IKO a fait remarquer que le Front des syndicats des trois ordres, étant invité à la séance, il faudrait que la délégation de la FESEN/CSTB en lutte, soit aussi présente . Par contre il a contesté la présence du président de la FENAPEB, Monsieur Rigobert AZON qui n’a jamais soutenu les enseignants dans leur lutte et qui, du reste n’est qu’un faux représentant des parents d’élèves. Mais Pascal TODJINOU de la CGTB et Dieudonné LOKOSSOU de la CSA-Bénin, s’y sont opposés. Ils ont été soutenus par le gouvernement qui n’a pas permis à la FESEN de participer à la rencontre.
Après plusieurs heures de discussions ponctuées, de temps en temps, de relents dictatoriaux du Président, il est ressorti ce qui suit :
Le gouvernement réaffirme son engagement à payer 1.25 aux enseignants et exige qu’on supprime des statuts particuliers tous les autres nouveaux avantages financiers ;
Le Front et les autres Confédérations sont d’accord avec la position du gouvernement de reprendre les statuts particuliers en y extirpant tous les nouveaux avantages financiers ;
La CSTB par la voix de son Secrétaire Général, Paul Essè IKO, a pris acte de ce que le gouvernement s’engage à payer 1.25 aux enseignants. Mais elle exprime son opposition sur le principe de remplacer tous les nouveaux avantages octroyés par les statuts particuliers par les 1.25. Elle réaffirme sa position à savoir : signer les statuts particuliers sortis du comité paritaire quitte à négocier avec les responsables des enseignants des modalités de leur mise en application. La CSTB a souhaité aussi que les débats se mènent sur les problèmes des vacataires, des contractuels, des éducateurs et éducatrices et sur la nécessité d’un recrutement massif d’enseignants pour sauver l’école. Mais comme toujours les TODJINOU, LOKOSSOU et autres ont rejoint le gouvernement pour rejeter ces points très importants aux calendes grecques.
Il a été retenu qu’une séance de la commission nationale de négociations se tiendra le jeudi 19 novembre 2015 à 16 heures à l’INFOSEC pour signer le relevé de conclusion de la séance qui a eu lieu à la Présidence de la République.
Conclusion
Nous n’avons rien obtenu de nouveau par rapport à la rencontre du 27 octobre 2015 où le gouvernement avait accepté de donner 1,25 aux enseignants concernés.
Un complot est encore ourdi contre les enseignants dont on veut transformer les statuts particuliers en un document qui ne donne que 1,25.
Les autres problèmes de l’école sont sacrifiés sur l’autel des complots
Le gouvernement a choisi de négocier avec les responsables du front et ignore la FESEN /CSTB dont pourtant, la motion pose les problèmes de l’école de façon plus explicite. Pourquoi cela ? A chacun de deviner la raison.
Alors, camarades enseignants, la grève se poursuit contre les complots et les intrigues afin qu’on parvienne à la satisfaction totale de nos revendications. Les syndicalistes traîtres constituent désormais un obstacle dans la satisfaction de nos revendications. Ils doivent être dénoncés et combattus sans pitié.
Fait à Cotonou le 18 novembre 2015
Pour la CSTB,
Le Secrétaire Général Confédéral,


Paul Essè IKO

PS : A l’heure où nous rédigeons ce compte rendu nous venons d’apprendre avec certitude que les membres du front sont déjà en séance avec le DC du Ministère de la fonction Publique à l’insu de la FéSEN/CSTB pour la reprise des statuts particuliers qu’on veut vider de leur contenu. Le Front est toujours fidèle à sa ligne directrice que vous lui connaissez. Vigilance ,donc .

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

septembre 2019
lmmjvsd
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30