Cotonou, le 23 octobre 2017

COMMUNIQUE
A
L’Adresse des militants de la CSTB et à tous les travailleurs.

Le vendredi 20 octobre 2017, dès 06 h 30 mn ont commencé par affluer à la bourse du travail de Cotonou des travailleurs de tous secteurs venant de tous les départements du Bénin. On y comptait des travailleurs salariés du public, du privé et ceux du secteur informel qui ont massivement répondu à l’appel des confédérations et centrales syndicales du Bénin.
Partis de la bourse du travail vers dix (10) heures, les manifestants visiblement révoltés par la gouvernance autocratique et prédatrice de Patrice TALON, scandaient des slogans et chansons et brandissaient des pancartes et banderoles qui traduisaient leurs diverses revendications et exprimaient leur colère. Tous les messages, écrits sur pancartes et sur banderoles ou encore scandés, rejetaient unanimement la privatisation des services publics, l’accaparement des biens publics par Patrice TALON, la confiscation des libertés démocratiques chèrement acquises, l’aggravation du chômage et de la faim, en un mot l’aggravation de la misère au profit de Patrice TALON et de son clan qui opèrent des réformes véritablement antisociales.

Malgré la longueur de l’itinéraire de la marche, environ huit (08) km, les manifestants sont arrivés à l’intérieur de la cour du ministère d’Etat chargé du développement et du plan, sans manifester le moindre signe de fatigue à cause du degré élevé de détermination.
Le ministre en charge du travail et de la fonction publique qui assumait l’intérim du ministre d’Etat, a eu du mal, après réception de la motion, à s’adresser aux manifestants qui criaient publiquement que plus personne ne pouvaient faire confiance à ce gouvernement de prédateurs qui n’utilise que la ruse et la rage contre le peuple.
Malgré toutes les tentatives d’intoxication et d’intimidation (envoi des commandos à la bourse du travail à 03 heures pour menacer les gardiens et arracher les banderoles), la marche a connu un grand succès car la participation a été massive.
Avant d’ordonner la dispersion des manifestants, un porte-parole des secrétaires généraux a rappelé aux travailleurs qu’ils doivent se tenir près pour la poursuite de la lutte au cas où le gouvernement n’apporterait pas de satisfaction à leurs revendications.
Pour les manifestants, il est inadmissible que les travailleurs continuent de produire pour la poche de Patrice TALON et de son clan. La CSTB dit bravo ! à ses militants et à tous les travailleurs pour le succès de cette marche. Elle invite les travailleurs à intensifier la lutte pour la satisfaction de leurs revendications. Travailleurs de la santé, poursuivez vos luttes pour sauver le pays sinon c’est avec l’argent du CNHU qu’on va acheter le CNHU.
Travailleurs de la justice, vous avez raison, battez-vous pour la satisfaction de vos revendications car les préfets sont à cinq (05) millions et des ministres seraient à huit (08) voire seize (16) millions.
Camarades du ministère du développement rural, continuez de dire NON à la privatisation de la SONAPRA, de l’ONASA, de l’ONS, de L’ABSSA, des parcs Pendjari et w, etc. et du licenciement abusif des travailleurs. Travailleurs des télécommunications, du Port et d’autres secteurs publics menacés de privatisation, poursuivez la résistance. Le peuple vous soutien.
Trop c’est trop ! Ca suffit ! On en a mare ! Agissons !
Seule la lutte paie !
Le Secrétaire Général Confédéral
Nagnini KASSA MAMPO.-

Note : Cliquer ici pour télécharger l'intégralité de l'adresse

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mars 2019
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031