FéSEN CSTB
Fédération des syndicats de l’Education Nationale/CSTB
94335375/67406800

Motion de grève
A
-Monsieur le ministre du travail et de la fonction publique,
-Monsieur le ministre des enseignements maternelle et primaire, -Monsieur le ministre de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, de la reconversion et de l’insertion des jeunes,
-Monsieur le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Cotonou/ Porto-Novo

Considérant que la loi 2015-018 du 02 Avril 2015 portant statut général des agents de la fonction publique en son article 50, l’arrêté interministériel 477 portant création, attribution, organisation et fonctionnement du conseil d’éthique des universités Nationales du Bénin en son article5 constituent des atteintes graves au droit de grève et à la liberté d’opinion,
Considérant que la loi 2015-018 du 02 Avril 2015 en instituant le corps des agents contractuels de l’Etat, en conditionnant l’avancement à l’évaluation de l’agent est une négation du droit du citoyen à un emploi décent, sécurisé et durable d’une part et est une remise en cause des droits acquis des travailleurs, travailleuses au prix de hautes luttes d’autre part,
Considérant les manœuvres dilatoires du pouvoir de BONI Yayi au sujet du statut particulier du personnel enseignant de la maternelle et du primaire d’une part, du statut du personnel enseignant du secondaire d’autre part,
Considérant que les violations répétées des textes dans la nomination du personnel enseignant à la tête des administrations scolaires, des conseillers pédagogiques du secondaire, le blocage des différents processus de reversement, des avancements et la parution des actes administratifs, le refus de prendre en compte les diplômes obtenus avant la date de la mise en formation des ACE de la promotion 2008, le non paiement des indemnités de logement dues aux stagiaires des cohortes 4 et 6 des ACE de la promotion 2008 en formation dans les ENS des universités nationales du bénin depuis 2011, la privation des primes spécifiques et de rendement aux enseignants en poste sédentaire sont des faits de mal gouvernance qui démotivent le personnel enseignant,
Considérant le refus du gouvernement de BONI Yayi de reverser les vacataires en poste au moins depuis 2014 dans le corps enseignant,
Considérant l’échec des programmes d’étude en exécution dans nos écoles, universités nationales,
Considérant le manque criard d’enseignants dans les écoles publiques et universités nationales,
Considérant les multiples mesures d’exclusion des enfants des travailleurs de l’instruction,
Considérant la spécificité des apprenants handicapés, sourd-muet, malvoyants et aveugles
Vu l’échec des négociations dans les différents cadres institués à cause de la mauvaise volonté du gouvernement de notre pays,

Lire la suite...

DECLARATION DE COTONOU

Réunies à Cotonou les 24 et 25 Juillet 2015, et ce conformément à la Déclaration de Ouagadougou, sous le thème « Unité de luttes et solidarité comme une des réponses aux agressions du système capitaliste contre les travailleurs », les Confédérations et Unions syndicales de la sous-région Ouest-Africaine dont les noms figurent en entête rendent publique la Déclaration suivante :

Les Confédérations et Unions syndicales ont présenté la situation socio-économique dans leurs pays respectifs liée à « la mondialisation » et la vision néolibérale pourles travailleurs et les peuples. Il ressort de cette analyse les éléments suivants :

Lire la suite...

Signature de la Charte nationale du dialogue social par le gouvernement et les partenaires sociaux : La Cstb pose ses conditions à l’Exécutif
10 juillet 2015 par richard 
Les responsables de la Centrale syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) disent être très ouverts au dialogue social pour l’amélioration constante des conditions de vie des travailleurs. Dans le même temps, la Cstb marque un doute sur le fait que la charte nationale du dialogue social par le gouvernement et les partenaires sociaux puisse être mise en œuvre par le gouvernement. Alors, elle  réserve la signature de ladite charte à certaines conditions contenues dans la présente déclaration.
 
 
DECLARATION DE LA CSTB SUR L’ADOPTION D’UNE CHARTE NATIONALE DU DIALOGUE SOCIAL PAR LE GOUVERNEMENT ET LES PARTENAIRES SOCIAUX
 
1- La CSTB en tant que Confédération des travailleurs est très ouverte au dialogue social pour l’amélioration constante des conditions de vie et de travail des travailleurs.
2- C’est pourquoi depuis l’institution des Conseils Sectoriels de Dialogue Social (CSDS), il y a plusieurs années, elle y a toujours participé activement.  
Ainsi elle y a défendu les libertés syndicales :
- Le droit de grève
- La lutte contre le chômage, la contractualisation,
- La précarité de l’emploi (les vacataires qui vivent dans la misère)
- La lutte pour les libertés démocratiques et syndicales
- Etc. …

Lire la suite...

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mai 2019
lmmjvsd
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031