20 janvier 2011

DECLARATION DU F.D.D. sur la SITUATION POLITIQUE NATIONALE ACTUELLE

FRONT DE DEFENSE DE LA DEMOCRATIE

La situation politique nationale actuelle, notamment en rapport avec les prochaines élections, est alarmante. Elle est préoccupante pour le peuple béninois tout entier et pour les démocrates en particulier, notamment ceux organisés au sein du Front de Défense de la Démocratie (FDD).

En effet, quoique le samedi 08 Janvier 2011, le Président YAYI Boni ait publié deux décrets fixant respectivement le premier tour des présidentielles au 27 Février 2011 et les législatives au 17 Avril 2011, de sérieuses interrogations demeurent quant à l’effectivité et la transparence de ces élections.

Lire la suite...

 

Entre autres choses, une liste électorale fiable n’est pas disponible. De même, la structure chargée de l’organisation de ces élections (la CENA) ne se fonde pas sur un instrument législatif pertinent. Il est pour le moins curieux que la Cour constitutionnelle, jetant par-dessus bord son applicabilité, déclare conforme à la Constitution la loi n° 2010-33 portant règles générales pour les élections en République du Bénin, loi qui, entre autres, en son article 14 dispose:

«Les membres de la Commission Electorale Nationale Autonome sont désignés, pour chaque échéance électorale, cent trente (130) jours minimum avant le mois durant lequel le scrutin a lieu.

Ils sont installés, pour chaque échéance électorale, cent vingt (120) jours minimum avant le mois durant lequel le scrutin a lieu.

Cette loi promulguée par le Président YAYI Boni ce même 08 Janvier 2011, n’enferme-t-elle pas le pays dans une absurdité et une incongruité législatives ? Assurément.

La réalité est qu’il s’agit d’une conspiration du Pouvoir Exécutif et de la Cour Constitutionnelle, révélée par l’imposition de la LEPI pour maintenir le Régime du Président YAYI Boni au pouvoir par la fraude, voire la violence.

C’est en fait le sens qu’il faut donner à la collusion de l’Exécutif et de la Cour Constitutionnelle avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers qui appuient sans retenue la mise en œuvre d’une LEPI truquée, d’une LEPI ayant d’ores et déjà comme passif des centaines de milliers de non-inscrits, d’une LEPI à polémique, d’une LEPI porteuse de conflits aux conséquences incalculables pour notre pays.

Au point de vue opérationnel, le bras armé pour ce nouveau complot contre notre peuple et la démocratie est la MIRENA, instrument au-dessus de la légalité aux mains de la CPS-LEPI, architecte de la construction d’une liste électorale opaque, monocolore et inique.

La démocratie dans notre pays est en danger.

Empêtré dans la corruption (affaire recettes d’escorte de véhicules d’occasion, avion présidentiel, CEN-SAD, SONAPRA, machines agricoles, ICC-Services et consorts, etc.), porté à brader systématiquement les sociétés d’Etat comme Bénin-Télécoms et autres propriétés publiques meubles ou immeubles au profit de monopoles étrangers, habité par la propension à provoquer inutilement le peuple travailleur, les forces sociales et politiques (affaire DANGNIVO et mépris du mouvement des travailleurs des Finances, affaire LEPI, mépris et assignation des agents de la Santé en grève, etc.), le Régime du Président YAYI Boni est à lui seul, l’incarnation du mépris du dialogue politique et social, de la négation des valeurs partagées à la Conférence des Forces Vives de la Nation, de l’arbitraire, du pouvoir personnel, du pillage et du bradage des ressources nationales qui se traduisent par des scandales à répétitions, des actes de terreur contre les travailleurs et les citoyens.

Le pays est à la ruine à tout point de vue. Face à cette situation politique dangereuse, un sursaut national et patriotique s’impose et urge pour remettre les pendules à l’heure et rétablir les repères.

Voilà pourquoi, le FDD :

- Appelle le peuple à multiplier et/ou renforcer partout les Comités de défense de la démocratie, développer des initiatives de combats et rester vigilant pour barrer la voie à tout hold-up électoral;

- Exige la prise de dispositions pertinentes pour organiser des élections transparentes, sans une LEPI taillée sur mesure et avec la participation effective de tous les citoyens en âge de voter.

Fait à Cotonou le 19 janvier 2011

LE F.D.D.

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

décembre 2019
lmmjvsd
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031