COMPTE-RENDU DU MEETING DU 22 MARS 2011 DES CENTRALES SYNDICALES

Le mardi 22 mars 2011, fidèles à leur rendez-vous devenu régulier depuis plus d’un mois, les travailleurs de toutes catégories sous la direction de leurs Centrales et organisations syndicales, se sont retrouvés à la Bourse du Travail de Cotonou à partir de 9 heures. A dix (10) heures trente minutes, la petite salle du rez-de-chaussée de la Bourse du Travail débordait de monde. Près de deux cents travailleurs étaient obligés de rester debout.

Lire la suite... Un fait nouveau, au présidium, on ne voyait pas seulement les visages habituels de Gaston AZOUA, Dieudonné LOKOSSOU, Pascal TODJINOU, GLELE KAI-KAI, etc. mais étaient aussi présents des députés de l’U.N, jusqu’à quatre (4) députés. C’est dans cette salle archicomble que le camarade Paul Essè IKO qui jouait l’imprésario, a rappelé le contexte et l’objet de la rencontre. Il s’agit de la situation après la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle par la Cour Constitutionnelle qui a proclamé Boni YAYI élu Président dès le 1er tour et de l’auto-proclamation d’Adrien HOUNGBEDJI comme président élu. La rencontre de ce matin-là s’est fixé comme tâche d’apprécier cette situation et de frayer la voie au combat des travailleurs et du peuple.

C’est autour de cette question que tour à tour, les orateurs ont pris la parole. Ainsi, l’Assemblée réunie a écouté d’abord les invités (députés) ensuite Pascal TODJINOU, SG/CGTB, Gustave ANATO, Président/ODHP et Gaston AZOUA, SG/CSTB. Ce dernier, intervenu après tous les autres comme président du présidium, a fait son intervention propre avant de sommer toutes les précédentes et de tracer les perspectives. Il en ressort que :

  1. Depuis que la LEPI a été dénoncée comme un système planifié et programmé de fraude, les travailleurs n’ont cessé de répéter que tout président qui sera élu sur la base de cette LEPI sera considéré comme illégitime et illégal et sera, par conséquent, combattu et chassé comme tel. En d’autres termes, Boni YAYI doit être chassé du pouvoir par les travailleurs et le peuple et ceux-ci le feront.
  2. Les candidats de l’opposition ont mal fait d’appeler les masses à aller voter étant entendu que la LEPI était reconnue par tous comme truquée et tronquée. A cette erreur de l’opposition HOUNGBEDJI vient d’ajouterune autre en se proclamant président élu sur cette même base fausse de la LEPI frauduleuse ;
  3. Le pouvoir des travailleurs et des peuples se conquiert d’abord à la base ou dans la rue. Quiconque veut le pouvoir des travailleurs et des peuples n’a qu’à rejoindre les combattants et se mettre dans les rangs, dans la rue.

C’est dans cette ambiance enthousiaste du « pouvoir aux travailleurs et aux peuples" que les participants au meeting se sont donnés rendez-vous pour mardi 29 mars 2011à 8 heures avant de se séparer.

Pour terminer, mentionnons que sur certaines lèvres on entendait murmurer l’expression grève générale pour la semaine prochaine à la suite de ce slogan, répété en chœur :

-« QU’EST-CE QUI VA NOUS SAUVER ?

-LA REVOLUTION ! »

Cotonou, le 22 mars 2011

Le Comité d’organisation pratique de l’Assemblée Générale

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

décembre 2019
lmmjvsd
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031