COMITE DE DEVELOPPEMENT DE NATITINGOU (CDN)

 

ADRESSE AUX TRAVAILLEURS, A LA JEUNESSE, AUX FEMMES ET AUX PEUPLES DE NATITINGOU ET DES ENVIRONS ET DE TOUT LE BENIN

LIBEREZ LES MEMBRES DU COMITE DE DEVELOPPEMENT DE NATITINGOU !

JUGEMENT ET CHATIMENT DES ASSASSINS DE FAWAZ !

 

CHERES POPULATIONS DE NATITINGOU ET DES ENVIRONS MOBILISEZ VOUS POUR EXIGER LA LIBERATION IMMEDIATE DE PHILIBERT, L’ARRET DES TRACASSERIES CONTRE LES RESPONSABLES DU CDN, DES MEMBRES DU PCB ET DES PAISIBLES POPULATIONS DE NATITINGOU. EXIGEZ LE DEPART IMMEDIAT D’AHEHEHINNOU ERIC, JUGE LE PLUS DANGEREUX QUE L’ATACORA N’AIT JAMAIS CONNU ET LA DEMISSION DES AUTORITES POLITIQUES QUI LE SOUTIENNENT.

Lire la suite...

Dans un papier en date du 15 décembre 2012, le CDN vous annonçait l’arrestation de Philibert SABI YERMA par la police sur ordre du cynique juge Eric AHEHEHINNOU qui aurait établi un mandat d’arrêt depuis mai 2012 parce qu’il l’accuse d’avoir tué FAWAZ, le jeune zémidjan qui a été froidement abattu par la police de Natitingou sur ordre du Commissaire Baguidi Koto YERIMA et du Préfet Gervais NDA SEKOU  lors de la marche pacifique du mercredi 4 mai 2012. Philibert, arrêté un jour férié, alors qu’il n’était pas recherché, a été directement emmené et jeté en prison sans passer par le tribunal. Cette nouvelle incroyable mais pourtant vraie a scandalisé tous ceux qui l’ont apprise. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Philibert SABI YERIMA c’est le jeune assureur, (ancien vaillant responsable du mouvement étudiant à l’U A Calavi) , qui avait été arrêté par la police de Natitingou juste au lendemain des évènements du 4 mai 2012 puis libéré 24 heures plus tard par le tribunal .C’est bien après cela que le Président du COMITE DE DEVELOPPEMENT DE NATITINGOU (CDN), KASSA MAMPO Nagnini Gilbert avait été arrêté et emprisonné, à la surprise de tout le monde. Les pressions populaires ont obligé le pouvoir dictatorial de YAYI BONI à le juger et à l’acquitter le 30 mai 2011. Ce fut une liesse populaire pour les populations de Natitingou et de l’Atacora-Donga qui jubilaient d’avoir arraché des griffes du pouvoir failli et enragé de YAYI BONI ces dignes combattants de la liberté. Cette détermination populaire a donné plus de force aux responsables du CDN pour suivre l’exécution des travaux programmés dans le cadre des préparatifs des festivités du 1er août 2011 à Natitingou. Mais malgré les sacrifices consentis par les populations jusqu’au sang versé, le coût global des travaux réalisés est largement en deçà de la moitié des 20 milliards promis à Natitingou.

 

Voilà pourquoi  Justin SAGUI, Gervais NDA SEKOU et Justin Kassa METIKI, incapables de se joindre à la population de Natitingou pour demander à YAYI BONI de réaliser ce qu’il a promis, ont préféré bénéficier du soutien du dictateur pour terroriser les masses en emprisonnant leurs dirigeants que sont les responsables du CDN. Ainsi si les principaux responsables des populations qui ont le courage de revendiquer, sont en prison, qui parlera encore de la voie du contournement ?

Des travaux non achevés de l’hôtel TATA SOMBA ? Des problèmes d’extension d’eau et d’électricité dans les quartiers? Du non achèvement des travaux du grand marché de Natitingou ? Etc. En instaurant un climat de terreur, le Maire METIKI pourra poursuivre sa gestion chaotique des ressources de la commune et aller aux élections d’où ses acolytes « mouvanciers » et lui, sortiront vainqueurs par KO. Après l’arrestation de Philibert, il ne reste qu’à aller reprendre le Maréchal KASSA MAMPO, Ignace SABI YERIMA, père de Philibert, les autres responsables du CDN qu’il faut tous, envoyer en prison pour que YAYI BONI et ses hommes soient en paix. Travailleurs, jeunes, femmes, peuples de Natitingou et des environs, fils, filles, petits –fils et petites-filles de KABA, de KPANGOU, de KPAYARIKATE, de KOUANDETE, et consort, levez-vous comme un seul homme pour laver l’affront que vous fait subir le juge à ordre Eric M. AHEHEHINNOU du 2ème cabinet près le Tribunal de 1ière Instance de Natitingou qui a été déjà chassé de Lokossa et de Ouidah à cause de ses pratiques anti-sociales et anti-professionnelles. D’aucuns le taxent à tort de fou. Or il est très lucide et n’agit pas seul. Pour des dossiers politiques, comme celui qu’on peut appeler « Affaire FAWAZ », le juge très certainement agit sur ordre du pouvoir de YAYI BONI. Lorsqu’il s’agit des dossiers de droit commun, il terrorise les mis en cause pour qui il n’a aucun égard. La suite, c’est lui seul qui sait ce qu’un pareil comportement peut lui rapporter. Même des débiles mentaux sont gardés en prison par le juge AHEHEHINNOU. Peut-il poser les mêmes actes sur la terre des fils et petits fils de BEHANZIN ? Ils ne le lui permettraient certainement pas.

INSTALLEZ VOS COMITES PARTOUT DANS DES QUARTIERS ET VILLAGES POUR PRENDRE EN MAIN LA GESTION DE VOS LOCALITES,  DE  VOTRE VILLE  QUI N’EST PAS GOUVERNEE.

TROP C’EST TROP !

Fait à Natitingou, le17 décembre 2012.

LE CDN

PS

LIBEREZ PHILIBERT SABI YERIMA ET PAUL L. FARADITO ET IGNACE SABI YERIMA ! ARRETEZ TOUTES LES TRACASSERIES CONTRE LES MEMBRES DU C.D.N. ! JUGEMENT ET CHATIMENT DES ASSASSINS DE FAWAZ ! (Le point au 18 déc. 2012).

TEL 23 82 16 22

: Nous venons d’apprendre que Philibert vient de comparaitre devant le juge d’instruction du 2ème cabinet qui l’a retourné en prison en attendant d’arrêter tous les responsables du staff dirigeant du CDN afin de savoir celui qui a tué FAWAZ. A cet effet Monsieur Paul Locotoro FARADITO, agent du CeRPA à la retraite et membre du PCB, vient d’être arrêté à son domicile. De même, ce matin le vieux SABI YERIMA Ignace est aussi arrêté. VOILA L’ETAT DE DROIT DU PRESIDENT YAYI BONI PRESIDENT DE L’UA

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mars 2019
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031