Considérant que le pouvoir failli de YAYI Boni empêtré dans la corruption, la fraude politique, les scandales financiers, la braderie du patrimoine national, le piétinement de nos cultures et langues nationales, etc. bascule dans la tyrannie (cf. fusillades de la Garde Présidentielle, fusillade à l’UAC, enlèvement de conseillers communaux, tuerie au Grand Agonvy, répression des travailleurs de l’ONAB à Saclo, affectations punitives à la SBEE, etc.) ;

Considérant que les masses populaires s’aguerrissent avec les comités qui se multiplient dans les divers secteurs, régions, quartiers et villages dans le combat contre le consentement et la tyrannie ainsi qu’on l’observe partout dans le pays avec des grèves, marches, sit-in, etc. ;

Le Congrès National des Comités, réuni à Cotonou à la place AGORA du CPA le samedi 21 février 2009,

Condamne l’entêtement du pouvoir tyrannique de YAYI Boni à provoquer le peuple ;

Apporte son soutien indéfectible aux comités et secteurs en lutte tels les étudiants et la communauté universitaire, différentes catégories de travailleurs (vacataires, communautaires, agents recrutés sur PIP, contractuels divers, SBEE, SONEB, SOGEMA, ONAB à Saclo, coopérateurs du Grand Agonvy, etc.), les populations de Dogbo, Matéri, Tanguiéta, Boukombé entre autres opposées au caractère arbitraire du découpage administratif en cours dans le mépris de l’autonomie administrative locale et de nos cultures et langues ;

Les encourage à renforcer les Comités et leur tranchant pour arracher l’émancipation des travailleurs et des peuples.

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juin 2019
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930