Décalage salarial et déclassement social comme l’une des causes de la corruption au Bénin

Par le professeur Paulin Hounsounon-Tolin:

 

_DIM INF

INTRODUCTION

En bon citoyen et en bon patriote, j’écris pour que l’Etat prenne ses responsabilités afin d’éviter un soulèvement populaire. Et cette fois-ci, j’aborde la question du décalage salarial qui implique le déclassement social des policiers et surtout des enseignants. En effet, l’avènement du renouveau démocratique au Bénin débuta très tôt la volonté politique de mieux rémunérer les acteurs et les postes politiques afin d’espérer d’eux de meilleurs rendements et de les mettre à l’abri de la tentation de la corruption. Cette politique eut comme inconséquence immédiate, le décalage entre la rémunération des acteurs politiques et le salaire des fonctionnaires de l’Etat. Ce décalage entraîna à son tour le déclassement social des fonctionnaires en général et plus particulièrement celui des instituteurs et des policiers dont les salaires ne leur permettent plus de tenir leur rang de cadres moyens de notre pays. Par ailleurs, les mieux rémunérés étant ceux qui trouvent les occasions de mieux se corrompre, la gangrène de ce fléau, qu’est la corruption, ne fait que s’amplifier.

Lire la suite...

COMMUNIQUE
NON A L’ESCAMOTAGE DE LA NECESSAIRE LUTTE CONTRE LA MAUVAINSE GOUVERNANCE

Le vendredi 28 juillet 2017, Léhady SOGLO, maire de Cotonou est convoqué et auditionné par le Préfet Modeste TOBOULA. Le même jour, il est suspendu de ses fonctions de maire par le Ministre de la Décentralisation Barnabé DASSIGLI, puis une horde de policiers et de militaires prend d’assaut son domicile de Cotonou. La présence sur les lieux, de personnalités et de responsables de partis politiques (FSP, PCB, FCBE PLP notamment), a permis de faire échec à une volonté d’arrestation.

Lire la suite...

COMITE DE SUIVI DES ORGANISATIONS POUR DES RAILS MODERNES AU BENIN
97 68 88 73/ 98 96 12 62 / 96 32 47 09 / 97 76 18 29 / 97 26 36 20

 ( CORAMO )

DECLARATION
NOTRE PEUPLE N’ACCEPTERA JAMAIS LE PROJET FUNESTE ET HUMILIANT DE BOLLORE !

Le mardi 4 Juillet s’est tenue à Cotonou, une réunion tripartite Bénin- Niger- Bolloré sur le projet de boucle ferroviaire. Des déclarations entendues à l’issue de cette rencontre, il ressort que les travaux arrêtés depuis plus de deux ans, reprendront dans les prochains jours. Et le représentant de Bolloré de se déclarer satisfait de la rencontre. Ce qui sous-entend que ces travaux reprendront sous l’égide du groupe Bolloré avec son projet funeste de voie métrique datant de 1910.
A ce propos, nous tenons à préciser en la matière ce qui suit :

Lire la suite...

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

août 2018
lmmjvsd
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031