« Gouverner, c’est faire croire. » Machiavel.

Depuis le 06 avril 2016, Patrice Talon est officiellement le nouveau locataire du palais de la Marina, le siège de la Présidence béninoise. Une élection qui signe à la fois, la consécration d’un riche négociant dans le coton mais surtout la déroute politique de Lionel Zinsou, le candidat de Boni Yayi, le président sortant. Sauf que depuis ce triomphe, les Béninois s’interrogent sur les capacités réelles de Patrice Talon à administrer l’Etat et sur le sens à donner à certaines décisions politiques prises récemment par son gouvernement.

Ces décisions controversées sont le symptôme d’une orientation progressive de l’Etat à des fins patrimoniales et de la "Rupture" comme mystification politique...

Pour lire l'intégration du texte, cliquez ici.

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

août 2019
lmmjvsd
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031