CONSEIL GENERAL DES COOPERATIVES D’AMENAGEMENT RURAL DU BENIN
(COGECAR-BENIN)
Le Bureau Exécutif (tél. 64 54 47 69)
***********************************************************************************

DECLARATION SUR LA SITUATION DES CAR DU BENIN
APRES 8 MOIS DE POUVOIR DU PRESIDENT PATRICE TALON
LES MEMES CA CONTINUENT DE NARGUER LES COOPERATEURS

Le Bureau Exécutif de COGECAR-Bénin réuni le 28 décembre 2016 à la Bourse du Travail à Cotonou a examiné la situation des 37 CAR après huit mois de pouvoir de Patrice TALON et fait la déclaration ci-après.

Qu’il nous souvienne :
- Depuis que les premiers Conseils d’Administration (CA) ont été élus à la tête des CAR créées en 1997, les Gouvernements successifs ont usé de toutes sortes de manœuvres pour empêcher leur renouvellement et nous ont imposé ces hommes mafieux à leur solde. Le point culminant de cette situation a été atteint sous le Président Boni YAYI. Les CAR sont alors devenues des vaches à lait pour les dirigeants du sommet à la base. Elles sont pillées, ruinées, détruites et les terres sont morcelées et vendues sans compte-rendu ni droit versé aux Coopérateurs. Ces dirigeants n’ont pas hésité à lever des milices de voyous armés pour réprimer nos luttes sous le regard complice des Maires et des gendarmes ! Pire, ce sont les victimes qui sont arrêtées et mises en prison après des procès mensongers. Des assassinats crapuleux dans les palmeraies n’ont jamais été élucidés (Grand Hinvi, Grand Agonvi, Houin-Agamè, etc.) dont certains par fusillade des forces de l’ordre.
- Débordé par l’ampleur de nos luttes, le Gouvernement de Boni YAYI a réussi à nous distraire et à nous tromper toute une année au moyen de sa maudite "Feuille de route" qui devait aboutir aux Assemblées Générales (AG) de renouvellement des CA en novembre 2014. Il n’y a rien eu ! Nous en étions là quand il a voulu imposer à notre pays la recolonisation à travers Lionel ZINSOU candidat de la FrançAfrique. C’est alors que nous nous sommes mobilisés avec l’ensemble du peuple pour le battre. Nous avons élu le Président Patrice TALON qui nous a promis la rupture d’avec la gouvernance scabreuse de Boni YAYI basée sur la corruption, l’impunité et le pacte colonial.
- Dès sa prise de fonction, le nouveau MAEP a confirmé avoir lu nos correspondances et motions adressées à son prédécesseur. Nous étions donc en droit d’espérer que le nouveau Gouvernement écoute et satisfasse nos revendications. Hélas, tel n’est pas le cas.

Après huit mois de gestion du pays par le Gouvernement de Patrice TALON, rien n’a en effet changé !
- Au niveau des CAR, les Autorités continuent de distraire les Coopérateurs par de prétendues négociations avec les mêmes Conseils d’Administration (CA) mafieux toujours en place à narguer les Coopérateurs ; le pillage des palmeraies et les morcellements-ventes des terres continuent ; pas un mot sur le versement de nos droits acquis pendant que la faim tenaille nos familles ; les menaces intimidations et sabotages de nos luttes revendicatives reprennent de plus bel ; et on en passe.
- Au plan national, le Président semble s’activer à se servir lui-même et à se dresser contre le peuple affamé : règlement des affaires à son profit, répressions des manifestants pacifiques, interdiction des organisations d’étudiants, étouffement des petits hommes d’affaires avec attributions de marchés gré à gré, déguerpissement forcené des baraques des petits vendeurs et des artisans pendant que les grands mafieux domaniaux qui ont volé les réserves administratives sont tranquilles dont certains au sein du gouvernement TALON, etc.
- A l’évidence dans ces conditions, aucun cadeau n’est à espérer du pouvoir en dehors de nos luttes !

C’est pourquoi nous rappelons nos revendications incompressibles et non satisfaites comme suit :
1. Arrêt définitif des répressions et intimidations ;

2. Payement immédiat des droits acquis ;

3. Tenue immédiate des AG de renouvellement des CA ;

4. Jugement et châtiment des violateurs des libertés et des assassins ;

5. Arrêt définitif des morcellements-ventes des terres ;

6. Audits de gestion des 37 CAR et récupération des biens volés ; 7. Restauration de l’intégralité et réhabilitation des 37 CAR.

Coopérateurs de toutes les CAR, pour leur satisfaction effective et durable, reprenons vaillamment et fermement nos luttes sous toutes les formes. Prenons part à toutes les formes de combats patriotiques.
- Non à la liquidation des CAR et au piétinement des Coopérateurs !
- Aux combats pour la satisfaction effective et durable de toutes nos revendications !
- Battons-nous pour aller aux Etats Généraux des combattants et désigner un Gouvernement Patriotique et de Probité qui nous écoute et exécute notre volonté !
Cotonou, le 28 décembre 2016
Le Bureau Exécutif

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juin 2019
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930