Front pour le Sursaut Patriotique

Cél : 67086114 / 97980179

COMMUNIQUE

A PROPOS DES REVELATIONS DE ROSINE SOGLO

L’ASSEMBLEE NATIONALE REPRESENTELLE-T-ELLE ENCORE LE PEUPLE ?

Au cours des débats de ce jour, 04 avril 2017, à l’Assemblée nationale au sujet de la recevabilité ou non du projet de Talon sur la révision de la Constitution, Mme Rosine Soglo,appréciant les interventions de ses collègues députés qui ont parlé avant elle a pu déclarer ce qui suit

« ...Vous venez mentir ici et dire le contraire de ce que le peuple vous a dit. Ça, ce n’estpas bien. "E gnon a". Ce n’est pas bien du tout… Nous savons ce que le peuple vous a dit…. C’est votre droit le plus absolu de voter pour, mais ne venez pas altérer la vérité…. Notre libre arbitre a été altéré par l’achat massif de notre conscience et je comprends que c’est ça qui a pris le dessus. Et votons, votons et gnagnagna et gnagnagna...Les quelques millions que nous avons reçus ont pris le dessus sur tout le reste. Alors votons et n’en parlons plus…Car moi aussi, j’ai reçu de l’argent ; tout le monde ici ; et vous n’allez pas me dire le contraire… »

Ces propos, retransmis en direct par la radio de l’Assemblée Nationale, des milliers de manifestants en sit-in à l’esplanade à l’appel du Front pour le Sursaut Patriotique et conduits par des responsables comme Laurent Mètongnon, Paul Iko, Léonce Houngbadji, etc …, les ont entendus de leurs propres oreilles.

Et voilà les députés que nous avons ! Des députés dont le libre arbitre est altéré par l’achat massif de conscience, par les quelques millions qu’ils ont reçus ! Et en plus, dans un dossier comme la révision de la Loi fondamentale du pays ! Les dénégations puériles et honteuses des gens comme Idji Kolawolé et consorts ne convainquent personne et ne changent rien.

Et de qui ont-ils reçu ces millions ? C’est évidemment de la perpétuelle télécommande qui fait le malheur du Bénin depuis des années. Et voilà donc le Président du Bénin, PatriceTalon, dénoncé publiquement et à la face du monde comme un corrupteur et acheteur de la conscience des élus. Il apparaît dès lors que cette Assemblée nationale a perdu toute légitimité et n’est plus habilitée à parler au nom du peuple béninois, et surtout à propos de la Loi fondamentale qui régit la vie du pays.

Il ne reste alors au peuple qu’à poursuivre ses luttes en vue de réunir rapidement les conditions pour des Etats généraux en vue de se prendre directement en charge.

Cotonou, le 04 avril 2017

Pour le Front pour le Sursaut Patriotique

Le Porte-parole
Jean Kokou ZOUNON

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juin 2019
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930