LE COMITE CULTUREL POUR LA DEMOCRATIE AU BENIN ( CCDB )

Se met en ordre de bataille contre le hold-up électoral que prépare YAYI BONI.

Le 6 février 2011 a eu lieu à Paris au 20 rue Edouard PAILLERON siège du CCDB dans le 19ème arrondissement de Paris, une Assemblée générale ordinaire du CCDB  avec comme ordre du jour :

1)      Analyse de la situation nationale, internationale et sous-régionale.

2)      Présentation du nouveau site du CCDB  avec les équipes d’animation

3)      Préparation de la prochaine fête béninoise du 1er octobre 2011

4)      Divers : Rappel de cotisation 50€ par an.

Lire la suite...

Cette Assemblée  Générale  a fait le tour de la situation internationale et apprécié de façon positive la montée irrésistible de la lutte des peuples pour la dignité, pour la liberté, le progrès social et contre  toutes les forces d’exploitation impérialistes.  Elle a noté que la crise dans laquelle se débat le système impérialiste est la conséquence de la lutte des peuples  dominés, contre le système d’exploitation qui leur est imposé. Partout, les peuples refusent de payer les conséquences de la crise dont ils ne sont pas responsables. En Europe on a assisté aux grandes luttes des travailleurs grecs, irlandais, espagnols et français contre les mesures assassines des dirigeants après la grave crise financière de 2008. L’Afrique continue à servir de champ d’expérimentation pour les puissances impérialistes, des prochaines guerres qu’elles préparent sur le plan mondial. Mais l’information réconfortante est venue de Tunisie ce début d’année où dans un soulèvement populaire, le peuple tunisien a fait fuir honteusement le dictateur BEN ALI. Ce soulèvement populaire a provoqué comme une onde de choc  au Moyen-Orient et en Afrique où les peuples se rendent compte que les pouvoirs dictatoriaux qui se maintiennent au pouvoir avec des élections frauduleuses peuvent être renversés si le peuple veut prendre son destin en main. Depuis là on assiste à des soulèvements populaires en Egypte, en Jordanie, au Soudan au Yémen etc. où le peuple demande des comptes aux régimes autocratiques. L’Assemblée Générale a critiqué les efforts des impérialistes tendant  à empêcher les peuples d’aller au bout des révolutions qu’ils ont entamées.

 

Concernant la situation Nationale :

L’Assemblée Générale  a écouté le rapport fait par le bureau qui a mis l’accent sur la dégradation générale de la situation politique, économique et sociale du pays.  Il a surtout insisté sur le fait que le pouvoir de YAYI BONI prépare les élections avec sa LEPI en vue de réaliser un hold-up électoral.  En effet comme l’a constaté sur le terrain L’ODHP : « La première phase  s’est soldée par une grande incohérence et des doutes sur la fiabilité des résultats ; la deuxième phase, celle du recensement porte à porte est venu enfoncer les inquiétudes exprimées. Au niveau des chiffres, on assiste ça et là à des inflations. Les résultats obtenus sont si incohérents que les observateurs des Nations Unies ont corroboré les doutes sur le travail fait. La phase de l’enregistrement biométrique a été organisée avec des kits constamment en panne, des données perdues et autres. A toutes les étapes,  c’est des centaines de milliers de personnes qui n’ont pas pu s’inscrire et les protestations ne cessent de grandir. A ceux là, il faut ajouter les milliers de personnes qui, pour une raison ou une autre (affectation), ont changé de domicile entre les trois phases, de  même que les milliers de personnes qui se sont fait inscrire et qui  ne retrouvent plus leur trace dans la base des données. Il y a à noter le cas de ceux qui sont régulièrement inscrits et dont les noms sont déplacés sur des listes de quartiers autres que les leurs situés parfois à plus de 5 km de leur domicile.

Au total, avec cette LEPI, c’est plus de un million (1.000.000) de personnes qui sont privées du droit de vote dans un pays de 4..000.000 d’électeurs potentiels. C’est là un scandale politique, mais, le faire de façon consciente et planifiée, c’est dangereux et alarmant. »

L’Assemblée Générale a pris acte de la candidature de Mr Philippe NOUDJENOUME au nom de l’alliance  «DEMOCRATIE REVOLUTIONNAIRE ET ECOLOGISTES » avec un appel aux travailleurs à  la jeunesse et aux peuples à se lever contre la fraude avec comme objectif de chasser YAYI BONI pour instaurer le Pouvoir des travailleurs et des peuples.

L’Assemblée Générale a appelé les militants à s’engager activement au niveau de  la diaspora dans la lutte pour faire échec à la fraude électorale en préparation. Au cours de l’Assemblée Générale, on a évoqué une lettre du Consulat appelant les béninois de l’extérieur à venir s’inscrire au Consulat dans le cadre de la LEPI pour des élections qui auront lieu le 27 février. Malgré tout, les militants ont été appelés à aller s’impliquer dans le processus pour pouvoir participer à sa dénonciation.

Le nouveau site du CCDB a été présenté aux militants, de même que les équipes d’animation du site :

ADRESSE INTERNET DU SITE : http://www.ccdb-benin.org

ADRESSES E.MAIL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NB. Des adresses mail peuvent être attribuées à tous les militants ou sympathisants qui le souhaitent.  Il suffit de faire la demande auprès de la direction du CCDB.

Préparation de la fête du 1er octobre 2011 à la salle des fêtes de GENNEVILLIERS.

L’AG a recommandé la mise sur pied d’un Comité d’Organisation, un planning de répétitions avec un répertoire. L’AG a également posé le problème du lieu des répétitions. Ceci fera l’objet d’une discussion ultérieure. La mise à jour du fichier fête  est évoquée. Des militants sont inscrits pour contribuer à la mise à jour du fichier.

L’AG  a demandé à la direction du CCDB de rencontrer les autorités béninoises consulaires et diplomatiques afin d’en savoir plus sur les élections en cours au Bénin.

Une motion de soutien aux luttes des peuples tunisien et égyptien a été adoptée.

MOTION DE SOUTIEN A LA LUTTE HEROIQUE

DES PEUPLES TUNISIEN ET EGYPTIEN

Considérant que depuis le 14 janvier 2011, le peuple tunisien a réussi à faire fuir le dictateur BEN  ALI après 23 ans de pouvoir autocratique,

Considérant que cette victoire est le résultat d’un soulèvement populaire au cours duquel, la jeunesse tunisienne, les travailleurs, tout le peuple tunisien s’est levé pour dire : 23 ans de dictature ça suffit.

Considérant les sacrifices innombrables consentis avec des centaines de morts et de blessés qui ont payé de leur vie pour que vive la Tunisie ;

Considérant toutes les manœuvres impérialistes consistant à empêcher le peuple tunisien de parachever sa victoire par l’instauration d’un véritable pouvoir populaire.par le maintien  à leurs postes des principaux collaborateurs de BEN ALI pour continuer à régenter la politique tunisienne et à piller le pays.

Considérant que néanmoins cette demi-victoire du peuple tunisien a eu des répercussions formidables à travers le Moyen-Orient et l’Afrique en particulier, en  montrant aux masses travailleuses que le soulèvement populaire n’est pas une utopie.

Considérant que la chute de BEN ALI a sonné le réveil des peuples notamment arabes qui n’en peuvent plus de ployer sous le joug de pouvoirs tyranniques à la solde des américains.

Considérant que YAYI BONI a déclaré que son exemple c’est BEN ALI et que de ce point de vue le peuple béninois doit lui réserver le même sort qu’à son maitre

Considérant le soulèvement populaire du peuple égyptien qui a pour objectif, le renversement du pouvoir autocratique et pro-impérialiste de Moubarak, pion des américains et des israéliens au Proche-Orient.

L’Assemblée Générale du CCDB réunie à  Paris le 06 février 2011,

- Félicite le peuple tunisien pour cette première victoire et l’encourage à poursuivre sa lutte jusqu’à l’instauration  de son propre pouvoir

- Salue la mémoire des morts, des blessés et de tous ceux qui se sont sacrifiés pour cette noble cause

- Salue l’esprit de résistance et de combat des militants du Parti Communiste des ouvriers de Tunisie  et de leur chef Monsieur HAMA HAMMAMI enlevé par BEN ALI quelques jours avant sa fuite.

Encourage le peuple égyptien à poursuivre la lutte pour chasser du pouvoir, .Moubarak et toute sa clique pour l’instauration en Egypte d’un véritable régime populaire

PARIS le 06/02/2011

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

août 2019
lmmjvsd
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031