Les derniers concours de recrutement au profit de la Caisse nationale de sécurité sociale n’ont pas fini de susciter la polémique. La situation serait tellement alarmante au point de sortir les responsables syndicaux de leur retranchement. C’est le cas du secrétaire de l’Union nationale des Syndicats des travailleurs du Bénin (UNSTB) que dirige l’honorable Emmanuel Zounon. Dans une lettre ouverte adressée au Directeur Générale de la caisse nationale de sécurité sociale et dont copie est parvenue à la rédaction de notre site, le camarade Emmanuel Zounon et l’UNSTB s’insurgent « contre cette fraude massive organisée tout comme si nous sommes dans une République clanique et exige l’annulation pure et simple de ces concours. » Nous vous invitons à lire sa lettre ouverte et dont ampliation est faite à tous les ministères, à l’Assemblée Nationale, à toutes les Sociétés et Entreprises, à tous les Syndicats du Secteur Privé, à toutes les Centrales et Confédérations Syndicales et bien entendu à toutes les autres organisations de la Société Civile.

******************************************************

N° /SG/SP/UNSTB/17

Lettre ouverte

Au
Directeur Général de la Caisse
Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)

Objet : Halte au pillage des fonds de la CNSS par le gouvernement

Monsieur le Directeur Général,

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale depuis les années 80, a connu des difficultés générées par les réformes économiques ayant provoqué la fermeture de bon nombre de Sociétés d’État, des Sociétés provinciales utilisant un nombre important de travailleurs. Lesquelles difficultés ont impacté négativement les conditions de vie des pensionnés dont le niveau de pension est resté statique malgré la chèreté de la vie.

Cette situation des pensionnés n’a jamais préoccupé les gouvernements passés qui n’ont trouvé que comme solution l’augmentation de la durée de service en passant par l’âge de la retraite de 30 ans de service à 60 ans d’âge. Cependant les pensionnés ne doivent leur salut qu’aux différents membres patriotes du Conseil d’Administration qui se sont succédé pour redresser un tant soit peu la barre. Mais déjà les convoitises se manifestent. Subitement, la CNSS est de nouveau redevenue une véritable vache à lait pour en extraire des fonds importants.

Il n’est plus un secret pour personne que l’État béninois doit au fonds de pension quatre vingt milliards (80 000 000) de francs CFA et se permet encore la largesse de la direction en bénéficiant de quarante milliards (40 000 000 000) de francs CFA par emprunt obligatoire.

Et comme si cela ne suffisait pas, des banques écrans veulent être utilisées pour lever cinquante (50 000 000 000) milliards en DAT et sur douze ans contrairement à la norme qui est de quatre ans maximum. Par cet acte ignominieux, le Conseil d’Administration de la CNSS va sacrifier les labeurs des générations de pauvres travailleurs dont la pension du plus grand nombre est encore en dessous du SMIG.

Et comme si tout cela ne suffisait toujours pas, le Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des Affaires sociales autorise les personnes non affiliées à la CNSS à bénéficier des services de prestation des allocations familiales à hauteur de quatre milliards par an sans aucun protocole de remboursement .

Ainsi, la CNSS aujourd’hui plus qu’hier est devenue une source de financement de l’État au lieu de rechercher par des stratégies appropriées à soulager ses pensionnés, et au-delà, à innover en matière de services aux retraités.

Monsieur le Directeur Général,

Cest pour dire halte à la pression hémorragique financière exercée par le gouvernement du Président TALON sur la CNSS en tirant des fonds que l’UNSTB adresse la présente lettre ouverte au Directeur Général de CNSS et à travers vous, à son Conseil d’administration qui file du mauvais coton en mettant de la gazoline sur du feu. Sinon, comment comprendre les derniers concours de recrutement maison où les résultats à eux seuls accusent et accablent les organisateurs.

L’UNSTB s’insurge contre cette fraude massive organisée tout comme si nous sommes dans une République clanique et exige l’annulation pure et simple de ces concours.

En disant halte à la pression hémorragique financière exercée par l’actuel gouvernement sur la CNSS, l’UNSTB sortira de sa réserve pour manifester le mécontentement des travailleurs par des sit-in et autres moyens légaux au lendemain de la fête du 1er mai.

La présente lettre ouverte tient lieu d’invitation à la Direction Générale de la CNSS à l’obligation d’inexécution des ordres du gouvernement visant l’appauvrissement de la Caisse avec tout le danger que cela constitue pour les pensionnés

A bon entendeur, salut.

Cotonou, le 25 Avril 2017

Le Secrétaire Général

Emmanuel ZOUNON

 

AMPLIATIONS :

- Tous Ministères

- Assemblée Nationale

- Toutes Sociétés / Entreprises

- Les Syndicats du Secteur Privé

- Les Confédérations Syndicales

- La Société Civile

 

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

août 2019
lmmjvsd
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031