LE COMITE CULTUREL POUR LA DEMOCRATIE AU BENIN ( CCDB )

Se met en ordre de bataille contre le hold-up électoral que prépare YAYI BONI.

Le 6 février 2011 a eu lieu à Paris au 20 rue Edouard PAILLERON siège du CCDB dans le 19ème arrondissement de Paris, une Assemblée générale ordinaire du CCDB  avec comme ordre du jour :

1)      Analyse de la situation nationale, internationale et sous-régionale.

2)      Présentation du nouveau site du CCDB  avec les équipes d’animation

3)      Préparation de la prochaine fête béninoise du 1er octobre 2011

4)      Divers : Rappel de cotisation 50€ par an.

Lire la suite...

Cette Assemblée  Générale  a fait le tour de la situation internationale et apprécié de façon positive la montée irrésistible de la lutte des peuples pour la dignité, pour la liberté, le progrès social et contre  toutes les forces d’exploitation impérialistes.  Elle a noté que la crise dans laquelle se débat le système impérialiste est la conséquence de la lutte des peuples  dominés, contre le système d’exploitation qui leur est imposé. Partout, les peuples refusent de payer les conséquences de la crise dont ils ne sont pas responsables. En Europe on a assisté aux grandes luttes des travailleurs grecs, irlandais, espagnols et français contre les mesures assassines des dirigeants après la grave crise financière de 2008. L’Afrique continue à servir de champ d’expérimentation pour les puissances impérialistes, des prochaines guerres qu’elles préparent sur le plan mondial. Mais l’information réconfortante est venue de Tunisie ce début d’année où dans un soulèvement populaire, le peuple tunisien a fait fuir honteusement le dictateur BEN ALI. Ce soulèvement populaire a provoqué comme une onde de choc  au Moyen-Orient et en Afrique où les peuples se rendent compte que les pouvoirs dictatoriaux qui se maintiennent au pouvoir avec des élections frauduleuses peuvent être renversés si le peuple veut prendre son destin en main. Depuis là on assiste à des soulèvements populaires en Egypte, en Jordanie, au Soudan au Yémen etc. où le peuple demande des comptes aux régimes autocratiques. L’Assemblée Générale a critiqué les efforts des impérialistes tendant  à empêcher les peuples d’aller au bout des révolutions qu’ils ont entamées.

Lire la suite...

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA HAAC

Monsieur le Président de la Haac,

Depuis peu, la diaspora béninoise résidant en France peut recevoir la télévision nationale, l’ORTB. On aurait pu se réjouir à l’idée d’entretenir un lien avec le pays. Malheureusement le spectacle auquel nous assistons est plutôt affligeant et indigne d’un pays qui se veut démocratique. On est d’autant plus indigné qu’on est en période préélectorale où la société connaît des fortes tensions. La télévision nationale (service public) est transformée en « TELE YAYI BONI » dans la mesure où il n’y en a que pour le Président-Candidat. Nous avons ainsi assisté depuis plus d’un mois à une propagande effrénée vantant les mérites du chef de l’Etat.

Lire la suite...

HALTE AU POUVOIR LIBERTICIDE DE YAYI BONI

Chers camarades et amis,

Dans son APPEL A LA MARCHE CONTRE L’ASSASSIN DES LIBERTES de ce jour 12 octobre 2010, l’ODHP a rappelé fort à propos un certain nombre de crimes contre les libertés et les Droits de l’Homme imputables au pouvoir du nouveau tyran Yayi BONI. A tous ces crimes est venue s’ajouter l’affaire DANGNIVO. Dans cette affaire de la disparition de DANGNIVO, les autorités de l’Etat en charge de la sécurité des citoyens ont fait preuve de désinvolture coupable et ne sont sorties de leur torpeur que sous la pression des luttes de travailleurs. Le pouvoir qui a cru pouvoir s’en sortir en désignant un coupable idéal et en procédant à une mise en scène grotesque de la découverte du prétendu corps du disparu a fini par convaincre tout le monde qu’il n’est peut-être pas étranger à cette disparition. Ce pouvoir aux abois a poussé le cynisme et la provocation jusqu’à interdire les protestations et manifestations au sujet de l’affaire DANGNIVO.

En répondant à l’appel de l’ODHP, vous méritez le titre de combattants et défenseurs intrépides des libertés chèrement conquises par les peuples du Bénin. Par vos combats et votre détermination, vous signifiez à Yayi BONI et son pouvoir qu’au Bénin, il est inadmissible que le

criminel puisse empêcher la victime de manifester sa douleur et ses doutes, que le criminel puisse condamner au silence ceux qui souffrent par une mesure scélérate d’interdiction administrative.

Le Comité Culturel pour la Démocratie au Bénin (CCDB)

- salue l’initiative de l’ODHP comme une riposte appropriée à la provocation du pouvoir liberticide,

- félicite les participants à cette marche pour avoir choisi la voie de l’honneur et de la dignité,

- les encourage à poursuivre leurs combats pour faire ravaler au Ministre de l’Intérieur SOUTON sa mesure d’interdiction des manifestations et pour mettre fin au pouvoir liberticide de Yayi BONI qui décidément se trompe de pays.

YAYI BONI A BAS

Paris le 11 octobre 2010

La Direction du CCDB

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juin 2019
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930