COMMUNIQUE AUX TRAVAILLEURS, A LA JEUNESSE ET AU PEUPLE

Philippe NOUDJENOUME, Candidat aux élections présidentielles

pour « un pouvoir des travailleurs et des peuples du Bénin»

Le Comité Central du Parti Communiste du Bénin (PCB) élargi aux cadres, s’est réuni en conférence ce jour 22 janvier 2011 à Cotonou, pour examiner la situation politique nationale et les luttes des masses.

La Conférence des Cadres, après analyse des programmes des différents candidats aux élections présidentielles 2011, a constaté qu’aucun d’entre eux ne prend en compte la revendication fondamentale des hommes et des femmes de chez nous à l’heure actuelle, à savoir : un pouvoir des travailleurs et des peuples.

Lire la suite...

Boni YAYI que des travailleurs et des peuples ont œuvré à faire venir au pouvoir, s’est montré un tyran, un corrompu et s’acharne par tous les moyens à frauder pour demeurer au pouvoir. Il prépare l’imposture pour opérer un hold-up électoral. Boni YAYI doit être chassé du pouvoir.

Mais, la grande leçon qui s’est dégagée de vos nombreuses luttes depuis des décennies et en particulier sous le régime de Boni YAYI, c’est qu’il vous faut aujourd’hui, pour mieux travailler et mieux vivre, votre propre pouvoir : le pouvoir des travailleurs et des peuples, un pouvoir qui exécute les instructions des travailleurs et des peuples, un pouvoir qui est le mandataire de son peuple à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Vous ne voulez plus d’un président qui, pour parvenir au pouvoir s’est endetté à l’étranger et a mis en gage vos richesses et entreprises nationales ; qui, pour gouverner, prendra ses ordres à l’extérieur et qui paiera ses dettes en licenciant les travailleurs et en rationnant les bourses aux étudiants. Vous ne voulez plus vous échiner pour chasser un pouvoir corrompu et apatride pour qu’un autre apatride à l’affût se faufile au pouvoir.

Et avec vous, nous avons fait des contrats de combat, nous avons noué une alliance pour la mise en œuvre de vos revendications. Nous nous sommes promis qu’ensemble nous nous battrions pour, non seulement faire partir Boni YAYI, mais aussi instaurer un nouveau pouvoir, celui-là qui désormais sera votre mandataire. Nous nous sommes promis que nous utiliserions toutes les voies à cette fin.

A toutes les forces politiques, notre Parti, le PCB, a porté votre message. Nous avons montré que notre pays avait besoin d’un tel pouvoir pour :

-        libérer la production en appuyant fortement les producteurs nationaux ;

-        accroître la productivité par l’instruction de tous les citoyens en leurs langues nationales ;

-        faire de tous les Béninois des citoyens fiers, empreints de leur culture et ouverts sur le monde.

Mais nous avons attendu patiemment le programme de chacun. Ils les ont publiés. Aucun d’eux n’a abordé les revendications fondamentales des peuples et des travailleurs du Bénin ; chacun s’est borné à recopier sous diverses formes le même programme que leur permet l’Impérialisme et que Boni YAYI applique aujourd’hui. Vos revendications ne sont importantes pour aucun de ces candidats, pas plus Boni YAYI que les autres. Tout ce qu’ils veulent aujourd’hui, c’est vous distraire et vous utiliser pour parvenir à leurs fins. Nous ne voulons pas qu’après avoir défait Boni YAYI par vos luttes et sacrifices actuels vous ayez à recommencer le chemin de Golgotha avec un autre. Nous avons décidé de porter vos revendications dans l’arène et qu’avec nous, vous disiez : Cela suffit comme ça, nous en avons assez de travailler pour les autres et leurs intérêts, nous voulons maintenant travailler pour nous-mêmes et nos intérêts.

Vous n’avez pas le droit d’arrêter de le crier haut et fort, vous n’avez pas le droit d’arrêter votre détermination à le réaliser quoi qu’il en coûte. Ces élections ne doivent pas constituer une trêve dans votre combat. Vous ne devez pas les mettre sous le boisseau ; vous devez les porter dans cette arène et montrer que vous savez maintenant vous battre pour vous-mêmes.

C’est pour cela que froidement mais de façon déterminée, le PCB a décidé d’être votre porte-flambeau et de désigner son Premier Secrétaire comme votre candidat aux élections présidentielles 2011 pour chasser Boni YAYI et garantir le pouvoir des travailleurs et des peuples du Bénin.

Philippe NOUDJENOUME est votre candidat. Le Parti communiste du Bénin vous appelle à financer sa candidature et sa campagne. Le PCB vous appelle à vous mobiliser pour vous assurer que vos suffrages iront effectivement à votre candidat pour le triomphe du programme de l’instauration du pouvoir des travailleurs et des peuples.

Philippe NOUDJENOUME portera vos revendications pour que quelle que soit l’issue de ces élections, comme le font les Tunisiens, vous disiez : Un pouvoir des travailleurs et des peuples ou rien ! Un gouvernement qui soit notre mandataire ou rien !

En avant pour une campagne pour tout le pouvoir aux travailleurs et aux peuples !

Cotonou, le 22 janvier 2011

La Conférence des Cadres du Parti Communiste du Bénin

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mars 2019
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031