PARTI COMMUNISTE DU BENIN (P.C.B)
01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)
Tél. : 21 35 02 95/97 98 35 65 – Site : www.la-flamme.org

Quand un gouvernement serre la ceinture à son peuple, le FMI acclame toujours !

Les Béninois ont été étonnés d’entendre, la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, « saluer les efforts » du gouvernement de Patrice Talon, déclarer soutenir les réformes de Patrice Talon, le PAG, etc.
Les Béninois sont étonnés parce que le peuple a faim et crie famine, que les affaires ne marchent pas, qu’il y a mévente dans les marchés, que le chômage s’étend au niveau de la jeunesse…. Et pourtant le FMI salue les performances du pouvoir de Talon. C’est que toute la misère du monde n’intéresse pas le FMI, pourvu que « le gouvernement tienne les engagements » conclus avec le FMI sur le dos du peuple. Et pour que les miséreux ne se lèvent pas pour renverser le système de pillage du peuple, le FMI peut parler vaguement de "secteurs sociaux prioritaires".

Le FMI parle de croissance. Mais le FMI ne se préoccupe pas de comment les fruits de la croissance sont distribués. Talon et son clan peuvent tout accaparer pour eux seuls ; le FMI s’en fout. Talon s’est accaparé du coton, du port (avec le PVI et Attral), de l’aéroport, etc. Le FMI ne regarde pas cela. Talon et son clan s’accaparent de tous les gros marchés publics par procédure de gré à gré. C’est la nouvelle loi, le FMI est d’accord avec les réformes. Talon privatise tout ; le FMI est heureux.
Talon liquide des sociétés d’Etat, licencie les travailleurs. Il augmente les impôts pour les pauvres. Il commandite des contrôles fiscaux sélectifs contre ses concurrents et clame qu’il s’agit de la lutte contre la fraude fiscale. Le FMI applaudit.
Car le FMI que les peuples ont surnommé "Fonds de Misère Instantanée" est un huissier des grandes puissances et des bailleurs de fonds. Il est là pour contrôler si la politique du gouvernement va dans le sens des grandes puissances, dans le sens de faire payer par le peuple les dettes contractées au nom du pays par les gouvernants, même si ces dettes sont pillées et dilapidées.
Talon protège les gros pilleurs qui le soutiennent, monte des dossiers contre des opposants pour les mettre en prison et appelle cela lutte contre la corruption. Le FMI accepte et cautionne la supercherie.
Le FMI, c’est cà. Il n’a rien de plus à en attendre. Il soutient, félicite, encourage les gouvernants qui serrent la ceinture à leur peuple.

Cotonou le 15 décembre 2017
Le Parti Communiste du Bénin

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mars 2019
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031