PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)
01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)
Tél. : 21 30 03 22/97 98 35 65 – Site : www.la-flamme.org

MESSAGE DU PREMIER SECRETAIRE DU PCB Philippe NOUDJENOUME AU CONGRES DES MILITANTS SOUTENANT LE PRESIDENT AJAVON Sébastien Germain ;

Lu par Gilbert KOUESSI
Membre du Bureau Politique du PCB.

Monsieur le Président AJAVON,
Monsieur le responsable des Comités de coordination,
Mesdames, Messieurs les illustres Invités,
Mesdames et Messieurs les congressistes,
Notre pays est en danger ; ce danger se voit depuis l’arrivée de Patrice TALON au pouvoir par la remise en cause systématique des libertés chèrement acquises par notre peuple. Interdictions de réunions, comme la vôtre qui devait se tenir au Stade de l’Amitié, de marches ; interdictions de mouvements étudiants, et de scolaires. Interdiction de radio et de télévisions qui ne font pas l’apologie du pouvoir : le cas de SIKKA TV en est un exemple. C’est ainsi qu’une radio comme Soleil FM est brouillée depuis plusieurs mois et cela laisse indifférentes les autorités, indiquant qu’elles ne sont peut-être pas étrangères à ce brouillage. Une véritable méthode de barbouze sans foi ni loi !

L’Assemblée Nationale est vassalisée avec la majorité mécanique des députés qui portent les projets de loi du gouvernement en les transformant en propositions de loi, la Cour Constitutionnelle est ostracisée et marginalisée. Le Président de la République depuis son arrivée au pouvoir refuse de se plier aux dispositions constitutionnelles en refusant d’appliquer les décisions de cette Cour pourtant consacrées «s’imposer à toute autorité civile militaire et juridictionnelle ».
Le pouvoir de la Rupture a ainsi mis la Constitution en lambeaux !
Sur le plan économique, l’obsession du pouvoir de Patrice TALON c’est comment s’emparer des principaux leviers de l’économie. Depuis son accession au pouvoir, Patrice Talon a opéré une véritable Offre Publique d’Achat sur le Bénin et ses ressources. Pour ce faire, le premier souci dès son arrivée c’est comment régler ses affaires personnelles. (SODECO, ATRAL, PVI etc.). Depuis lors, cela ne s’arrête pas. Marchés gré à gré à gauche et à droite, élimination de concurrents. Or l’organisme officiel de lutte contre la corruption vient de révéler comment les marchés sont passés sous le pouvoir de Patrice Talon : une moto achetée à 5 millions CFA, soit quatre fois le prix sur le marché. Qu’en est-il alors du RAVIP qui aurait coûté 45 milliards !! Qu’en est-il des autres marchés gré à gré qu’on nous égrène maintenant à tous les conseils de ministres !! N’est-ce pas la base des emprunts qu’on recherche tous les mois sur le marché international et qui ont de plus en plus de mal à prospérer, montrant la gravité de la situation économique que traverse le pays ? Des salaires mirobolants fixés aux Dignitaires de la Rupture et frappés du sceau du secret. La dernière décision de la Cour Constitutionnelle concernant cette affaire est encore dans les mémoires !

Monsieur le Président AJAVON, Mesdames et messieurs les congressistes.
Depuis 2 mois, notre pays est confronté à un mouvement social qui ne cesse de gagner en ampleur et que le Président Talon penser étouffer par la répression et la faim. Cette situation aggrave davantage les choses. Les travailleurs résistent et le peuple les soutient. A ce propos, dans ma dernière adresse au peuple béninois et au monde, j’ai appelé à une solidarité et à un humanisme en soutien aux travailleurs en lutte (par toutes sortes d’aides matérielles, financières, assistance morale etc). Je profite ici de l’occasion qui m’est offerte pour formuler à votre endroit la même demande.

Monsieur le Président AJAVON Mesdames et messieurs les congressistes,
Le Parti Communiste du Bénin est heureux d’être invité à votre Assise et d’être aujourd’hui avec vous. Non pour la forme, pour la circonstance, ni «par ruse». Non. Le Parti Communiste du Bénin est connu pour sa franchise politique, pour sa loyauté et fidélité à la parole donnée. Nous sommes ici parce que cela correspond à notre programme qui fonde nos actions politiques.
Dès sa fondation il y a quarante ans, et qu’il a affirmé à ces différents congrès, le Parti Communiste du Bénin a inscrit dans son programme ceci : «La première transformation à laquelle tend la société béninoise dans son ensemble est celle de la libération des entraves qui bloquent les initiatives des producteurs pour le développement capitaliste accéléré du pays… Alors, le rôle du PCB est d’œuvrer à la prise de conscience des producteurs nationaux (paysans, ouvriers, commerçants, bourgeois nationaux) de cet objectif de la révolution nécessaire à cette étape du développement de notre pays, de supprimer les entraves au déploiement de ces initiatives des producteurs nationaux pour le développement accéléré du capitalisme dans le pays. … Cette politique économique privilégie la production nationale pour nourrir la population et satisfaire ses besoins sans cesse croissants et exporter. Alors le gouvernement des travailleurs et des peuples sera le commis expéditionnaire des opérateurs économiques nationaux pour leur approvisionnement en matières premières et la conquête des marchés à l’extérieur comme le font tous les gouvernements des pays développés.
Cette politique doit, dans sa mise en œuvre, d’une part prendre appui sur les valeurs et savoirs positifs de nos cultures et les développer, et d’autre part arrimer d’emblée notre pays aux secteurs les plus en pointe dans tous les domaines, ne serait-ce qu’aux derniers wagons de ces secteurs. Ceci résulte de notre lecture de la philosophie de développement qui semble enseigner que pour être viable, un être doit posséder les caractéristiques de son temps. »
Ainsi, l’une des premières mesures ou « mesures phares » du programme du développement du PCB est d’enrayer en un court laps de temps, l’analphabétisme ; car pour accélérer la production, il faut des producteurs instruits.

Monsieur le Président AJAVON,
Mesdames et messieurs les congressistes,
Vous comprenez alors notre présence ici aujourd’hui tant au plan politique qu’au plan de la politique programmatique économique. Patrice Talon va boucler les 2 ans au pouvoir le 6 avril prochain ; il avait demandé au peuple de patienter un an, puis deux ans ; aujourd’hui, la situation est pire que l’année dernière et elle ne cesse d’empirer. En juin prochain, la Cour actuelle qui essaie de jouer son rôle face à Talon va terminer son mandat ; un grand danger guettera le peuple puisque Patrice Talon et HOUNGBEDJI imposeront alors au pays, une Cour à leur botte. Et le Pouvoir de la Rupture va réécrire une autre Constitution à travers des lois autocratiques qui en constitueront le contenu. Cela, notre peuple ne l’acceptera jamais et nous avec Vous ! Le Président Talon a déjà échoué. Comme le 4 avril 2017 ! Comme en décembre 2017 avec le rejet de la Loi scélérate de Retrait du Droit de grève à des fonctionnaires (magistrats et de la santé). Il tente d’imposer un RAVIP pour la fraude ! Il a déjà échoué ! Nous devons nous asseoir ensemble pour définir de nouvelles bases de gestion du Pays à travers les Etats Généraux du Peuple. Le PCB compte sur vous, Mr le Président AJAVON Sébastien pour ce nouvel Ordre à construire, à édifier ! Et nous le ferons ensemble. Et nous réussirons.
Car ici c’est le Bénin.

DJEFFA le 24 mars 2018
Philippe NOUDJENOUME
Premier Secrétaire du PCB
Président de la Convention Patriotique des Forces de Gauche.

Note : Cliquer ici pour télécharger l'intégralité du discours

 

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

octobre 2018
lmmjvsd
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031