PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)

01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)

Tél. : 21 30 03 22/97 98 35 65 – Site :www.la-flamme.org

https://www.facebook.com/103108751419106/posts/257840052612641/

____________________________

*ADRESSE*

*Aux Travailleurs, à la Jeunesse, aux Femmes, au Peuple béninois tant de l’intérieur que de la Diaspora !*

*A PROPOS DE LA SITUATION POLITIQUE A LA VEILLE DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES*

1°- Chers concitoyens !

Les candidats proposés au suffrage du peuple aux prochaines élections présidentielles sont désormais connus et proclamés par la CENA. Il s’agit des duos Patrice Talon-Mariam Chabi Talata,  Soumanou Djemba-Paul Hounkpè et Corentin Kohoué-Irénée Agossa. Comme pour les élections législatives exclusives de 2019, Talon a balisé le parcours avec la Constitution autocratique et le Code électoral de novembre 2019 pour faire valider, tel le Dieu Unique en trois personnes, sa candidature unique avec accompagnement des hommes liges et se faire nommer. Ainsi est-il fait, pour poursuivre cinq ans encore cette politique vécue comme un cauchemar par notre peuple pendant le mandat finissant.

 

Cinq ans encore d’enfer sur terre pour le renforcement de l’empire économique et financier de Patrice Talon ! Cinq ans encore de famine, de ruine et d’appauvrissement continu des petits producteurs, vendeurs et vendeuses des rues plongés dans la misère extrême par un déguerpissement brutal et sans aucun dédommagement ni alternative ! Cinq ans encore de chasse donnée à tous les concurrents économiques tel Sébastien Ajavon, poussé à l’exil ; cinq ans encore de règlements de compte politique sous couvert de poursuite de droit commun avec la fausse lutte contre la corruption conduisant bon nombre, tel Laurent Mètongnon, en détention politique ; enfin, cinq ans encore sous une dictature autocratique féroce, de conditions de type esclavagiste de travail pour les salariés, sous le despotisme de lois scélérates et iniques et de destruction totale des libertés élémentaires ! Tout espoir perdu pour la jeunesse, pour l’école sacrifiée sous le système esclavagiste d’« aspiranat », des hôpitaux vides, tant au plan de plateaux techniques que de compétences médicales, toutes les formations de spécialisations en voie de fermeture etc.! 

Alors, la simple évocation d’un second mandat du dictateur tyrannique accentue les sentiments de rejet du pouvoir de la Rupture et fait pousser de hauts cris de révolte dans la population.

«Inacceptable ! Talon doit dégager ! » Tels sont les cris légitimes que l’on entend se lever du sein du peuple.

2°- Chers concitoyens du Bénin !

L’on sait que le pouvoir de Talon est le produit d’un système, celui de 1990, en fait, prolongement du Pacte colonial existant depuis 1960.

La volonté populaire de plus en plus largement affirmée du renversement de ce pouvoir, réveille les appétits des nostalgiques du passé, les enragés de la FrançAfrique, qui propagent, contre toute logique, le retour au passé, à la Constitution de 1990 et le renforcement du pacte colonial. Ces gens n’admettent aucun examen critique du passé, ne soufflent mot sur leur gestion catastrophique récente du pays, ne veulent pas accepter que cette Constitution de 1990 n’a pas empêché la corruption généralisée, la poursuite de l’analphabétisme endémique en cette époque. Ils veulent le maintien de notre pays comme "Enclos français" avec absence totale de souveraineté sur notre sol, avec l’hégémonie de la langue française sur nos langues et la tutelle monétaire du CFA/Eco français. Ces hauts bourgeois n’entendent pas la colère des jeunesses béninoises et africaines qui exigent la suppression du franc CFA/Eco des Macron-Ouatarra, l’assomption par nos Etats de leur souveraineté monétaire, culturelle et linguistique. Depuis 1953, l’Unesco prône l’instruction à travers les langues nationales, recommandation qu’elle n’a cessé de renouveler encore et toujours jusqu’à lui consacrer une journée, le 21 février comme Journée Internationale de la Langue Maternelle qui doit être vecteur d’instruction, de savoir dans leurs terroirs et sur tous les supports. Ils n’en parlent jamais. Ecoutez-les, lisez leurs discours et programmes (à l’instar du programme du parti « Les Démocrate » et autres). Jamais vous ne les entendez se prononcer sur ces questions brûlantes et actuelles, cardinales pour notre pays et son peuple.

Autant il est inacceptable un maintien au pouvoir du pouvoir de la Rupture, autant il est inadmissible pour l’avancée de notre peuple, d’un retour au pouvoir des « Enragés de la FrançAfrique pour une application plus ferme du pacte colonial.

Alors, nous disons « Non au retour au pouvoir des démons de la FrançAfrique et du pacte colonial ! »

 3°- Travailleurs, Jeunes, Femmes, Peuple béninois tant de l’intérieur que de la Diaspora, 

   Chers concitoyens !

Les exigences patriotiques d’une véritable indépendance de notre pays et pour sa liberté de produire sont arrivées aujourd’hui complètement à maturité et à l’ordre du jour ; elles confirment le programme et les combats sans relâche du Parti Communiste du Bénin depuis des décennies ainsi que les espoirs toujours vivaces des patriotes démocrates du pays. Leurs propositions pour une réorientation du modèle économique, politique et social ont été synthétisées par Philippe NOUDJENOUME qui a appelé au rassemblement et à une grande Alliance de tous les patriotes pour poursuivre de façon résolue le combat pour le renversement du pouvoir autocratique de Talon et pour un Gouvernement patriotique et de probité pour un Bénin Indépendant, Epanoui et Développé. Depuis le 09 janvier 2021, l’Alliance Pour la Patrie (APP) est née, portant ce programme patriotique et de probité.   

*Au regard de toutes ces avancées de l’époque actuelle, le PCB, à la suite du peuple béninois et de sa jeunesse, dit « Talon Dégage ! Non au retour des démons de la FrançAfrique ! Tout pour la Patrie ! Philippe NOUDJENOUME au pouvoir ! »*

Que tous les travailleurs de toutes conditions, que la Jeunesse patriotique, que tous les démocrates, que tout le peuple de l’intérieur comme de la diaspora se lèvent, avec détermination et abnégation dans les combats impétueux, pour débarrasser notre pays de l’étau autocratique de Talon et se donner un Gouvernement patriotique et de probité !

 Cotonou, le 18 Février 2021

 *Le Bureau Politique du PCBA

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

février 2021
lmmjvsd
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728