Nous avons tous été fiers et très fiers de la lettre pastorale de la Conférence Episcopale du Bénin en date d’août 2013, même si au goût de certains, elle n’était pas allée assez loin au vu de la détresse qui accable notre peuple. Elle nous suffisait, à nous laïcs catholiques, car nous n’attendons pas de nos évêques qu’ils mènent tous les combats sociopolitiques à notre place. Et c’était une bonne chose qu’ils aient pu s’entendre pour élever leurs voix à l’unisson et demander au Président Boni Yayi d’apaiser les tensions sociales, notamment en renonçant à son projet hyper-périlleux de modification de la Constitution à des fins inavouées et inavouables. Notre fierté est demeurée quand, vexé, Boni Yayi a fait connaître sa brouillonne et grotesque colère, et qu’avec mesure et hauteur de vue notre archevêque lui a apporté les explications dont il semblait avoir besoin.
Cliquer ici pour lire l'intégralité de la déclaration du comité de lutte des catholiques de Cotonou

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

mars 2019
lmmjvsd
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031