Sur recommandations des Comités Départementaux de lutte réunis à Azovè le 10 mai, la CSTB et la FESYNTRA-Finances ont annoncé le jeudi 15 mai 2014, la suspension du mot d’ordre de grève générale sous sa forme actuelle, notamment en ce qui concerne le secteur de l’Enseignement. Plus tôt le 12 mai 2014, les organisations membres du Front des Trois ordres d’Enseignement qui continuaient également la grève, sur la base des mêmes constats que les Comités Départementaux, avaient également décidé de la suspension. Toutes ces organisations estiment que les luttes devraient se poursuivre sous des formes diverses.

Le Parti Communiste du Bénin, qui a soutenu dès le départ ce vaste mouvement protestataire des travailleurs et de la Jeunesse en cours depuis plus de huit mois invite à la réflexion tous les acteurs et le peuple autour des acquis afin de se donner des perspectives pour sortir le pays des griffes de Boni Yayi et de la mafia à son service.

1- Le mouvement actuel des travailleurs court depuis près de huit mois. Il s’agit du plus vaste et plus long mouvement autonome des travailleurs contre le pouvoir de Boni Yayi. Après les hospitalo-praticiens, les magistrats, les travailleurs du Plan et des Finances, le mouvement est devenu général après la répression sanglante du 27 décembre 2013. Les revendications à la base de ce vaste et impétueux mouvement ont trait :

a) à la garantie des libertés, de la sécurité des citoyens, de la transparence dans la gestion des concours et du bien public ;

b) à la garantie d’un minimum de bien-être matériel aux travailleurs dont les conditions de vie se dégradent tous les jours.

Cliquer ici pour lire l’intégralité de l’adresse du PCB

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

janvier 2019
lmmjvsd
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031