DECLARATION DE LA FéSEN/CSTB AU SUJET DE LA TRAHISON DU FRONT 

  Le mardi 18 mars 2014 le front par la voix de son porte-paroleLucien GLELE LANGANFIN a, sur décision de la majorité de la Conférence deses Secrétaires Généraux, prononcé la suspension de la motion de grève générale déclenchée par les Confédérations et Centrales Syndicales et la FéSYNTRA-FINANCES. De partout, individuellement ou collectivement, nous assistons à des protestations des enseignants sous des formes variées.  Plusieurs  disent : « ce ne sont pas les responsables du Front qui ont déclenché la grève. Pourquoi se donnent-ils le droit de l’arrêter ?  N’est-pas là un Tchaourou2 ? »

Des Assemblées Générales sont spontanément organisées à Parakou, Cotonou, Lokossa, Porto-Novo, Djougou et ailleurs pour réaffirmer l’engagement des enseignants à poursuivre la grève.Oui, chers camarades enseignants, vous avez vu juste. Au débat contradictoire de Actu-Matin sur CANAL 3 ce jour jeudi 20 mars 2014, Gildas KPOSSOU représentant l’aile des traitres a révéléen substance que “le Front a toujours agi comme nous venons de le faire. En 2006 tous ceux qui étaient en mission pour les Assemblées Générales n’étaient pas de retour quand  la motion a été levée. En 2012, c’était pareil. En 2014, c’est aussi ainsi que nous avons fait pour perpétuer la tradition du Front. Je ne sais pas en quoi cela gêne“. Il ressort de leur pratique que la plupart des principaux dirigeants du Front, depuis sa  création, se sont toujours comportés comme de vulgaires opportunistes. En 2012les dirigeants du Front sont allés à TCHAOUROU vendre le mouvementde grève à Boni YAYI.Ceux qui n’y étaient  pas et qui se fâchaient sont  allés prendre leur part à la Présidence de la République le 12 mars 2012.

Il faut néanmoins reconnaître que la plupart des militants du front à la base n’ont jamais été d’accord avec la trahison des dirigeants. A ceux-là la FéSEN/CSTB dit bravo ! Et souhaite qu’ils prennent leur responsabilité face à la situation. Dans tous les cas, la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FéSEN/CSTB)  félicite tous les enseignants pour leur esprit de vigilance et de fermeté dans le combat et les exhorte à poursuivre la lutte pour la satisfaction totale de  nos revendications contenues dans la motion de grève des Confédérations Syndicales et la FéSYNTRA-Finances notamment :

Cliquer ici pour lire l'intégralité de la déclaration

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

décembre 2019
lmmjvsd
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031