EDITORIAL - TEMOIGNAGE N4

 Un bref tour d'horizon de la situation nationale permet de mettre en évidence le chaos vers lequel YAYI BONI conduit le pays. On savait déjà comment les conditions de vie des populations sont dans un état de dégradation continue, que YAYI BONI a tué l'école. On savait que la jeunesse a perdu tout espoir du fait que tout emploi public, tout marché d'état, toute allocation publique ( subvention, crédit ) etc., est soumis à marchandage financier et/ou politique et que seuls les plus offrants et non méritants y accèdent ; on savait que les opérateurs économiques sont soumis à un traitement indigne et tout cela dans une ambiance de corruption généralisée doublée de mensonges d'état, ce qui pose la question de la sauvegarde du patrimoine public.

Lire la suite...

Au terme d’un processus électoral calamiteux, Joseph GNONNONFOUN et Robert DOSSOU, respectivement Président de la CENA et de la Cour Constitutionnelle proclament YAYI BONI élu Président au premier tour avec plus de 53 % des suffrages. Ces résultats sont dits provisoires et seront sans doute confirmés par le sieur Dossou. L’indignation est générale. Quelle ignominie, quelle imposture ?

Lire la suite...

LE COMITE CULTUREL POUR LA DEMOCRATIE AU BENIN ( CCDB )

Se met en ordre de bataille contre le hold-up électoral que prépare YAYI BONI.

Le 6 février 2011 a eu lieu à Paris au 20 rue Edouard PAILLERON siège du CCDB dans le 19ème arrondissement de Paris, une Assemblée générale ordinaire du CCDB  avec comme ordre du jour :

1)      Analyse de la situation nationale, internationale et sous-régionale.

2)      Présentation du nouveau site du CCDB  avec les équipes d’animation

3)      Préparation de la prochaine fête béninoise du 1er octobre 2011

4)      Divers : Rappel de cotisation 50€ par an.

Lire la suite...

Cette Assemblée  Générale  a fait le tour de la situation internationale et apprécié de façon positive la montée irrésistible de la lutte des peuples pour la dignité, pour la liberté, le progrès social et contre  toutes les forces d’exploitation impérialistes.  Elle a noté que la crise dans laquelle se débat le système impérialiste est la conséquence de la lutte des peuples  dominés, contre le système d’exploitation qui leur est imposé. Partout, les peuples refusent de payer les conséquences de la crise dont ils ne sont pas responsables. En Europe on a assisté aux grandes luttes des travailleurs grecs, irlandais, espagnols et français contre les mesures assassines des dirigeants après la grave crise financière de 2008. L’Afrique continue à servir de champ d’expérimentation pour les puissances impérialistes, des prochaines guerres qu’elles préparent sur le plan mondial. Mais l’information réconfortante est venue de Tunisie ce début d’année où dans un soulèvement populaire, le peuple tunisien a fait fuir honteusement le dictateur BEN ALI. Ce soulèvement populaire a provoqué comme une onde de choc  au Moyen-Orient et en Afrique où les peuples se rendent compte que les pouvoirs dictatoriaux qui se maintiennent au pouvoir avec des élections frauduleuses peuvent être renversés si le peuple veut prendre son destin en main. Depuis là on assiste à des soulèvements populaires en Egypte, en Jordanie, au Soudan au Yémen etc. où le peuple demande des comptes aux régimes autocratiques. L’Assemblée Générale a critiqué les efforts des impérialistes tendant  à empêcher les peuples d’aller au bout des révolutions qu’ils ont entamées.

Lire la suite...

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

février 2024
lmmjvsd
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829