EDITORIAL

Le criminel politique Mathieu Kérékou est un contre exemple pour les peuples du Bénin et pour sa jeunesse en particulier.

Si sur le plan sociopolitique, notre pays continue de mal se porter avec la dictature du changement à travers laquelle la société béninoise tout entière se délit, l'évènement politique majeur qui a marqué ces derniers temps la situation nationale est incontestablement la tentative ratée de réhabilitation de l'autocrate Kérékou de triste mémoire. Mais dans une campagne exemplaire dont tous les démocrates peuvent être fiers, les victimes de la répression politique au Bénin ont réussi à montrer à la face du monde que Kérékou est un monstre à la solde de l'impérialisme. Une tâche urge: continuer la lutte pour ôter au lugubre personnage la honteuse immunité dont il bénéficie. Pendant ce temps sur le plan international, la nouvelle agression sioniste contre le territoire palestinien de la bande de Gaza suscite la colère de l'opinion publique arabe et de l'indignation de par les peuples.

Les deux évènements qui composent le dernier numéro de " Témoignage" ont ceci de commun qu'ils portent tous les deux sur l'immunité des crimes d'hommes politiques. Si au Bénin il s'agit de l'immunité de crimes politiques accordée à un autocrate par ses pairs pour se protéger contre son peuple abusé, en Israel nous avons affaire à une immunité de crime de guerre honteusement assurée à Israel par les puissances impérialistes américaines et ouest européennes. Dans les deux cas et ce dans une solidarité internationale agissante les peuples trouveront à coup sûr les moyens d'arriver à bout de leurs tortionnaires. L'éthique progressive l'exige.

EDITORIAL 

PLUS QUE JAMAINS LES DEMOCRATES DOIVENT SE MOBILISER 

POUR DEFENDRE LA DEMOCRATIE AU BENIN 

Les derniers développements de la situation au Bénin témoignent des délires dictatoriaux de Yayi Boni.

Dans une analyse percutante de cette situation, le Parti Communiste du Bénin (PCB) rapporte des illustrations concrètes et édifiantes dans un document que nous publions dans le présent numéro de TEMOIGNAGE.

Ces développements interviennent au lendemain d’un Colloque organisé à Paris par la diaspora Béninoise autour du thème « Processus Démocratique en Afrique Sud Sahélienne : Mythes et Réalités » Ce colloque qui a enregistré les contributions de démocrates Togolais, Gabonais et Tchadiens a dénoncé les simulacres de démocratie dont les dirigeants africains habillent des régimes autocratiques et a appelé les forces progressistes africaines à se mobiliser pour combattre ces régimes et contribuer à l’avènement de pouvoirs véritablement démocratiques dans chacun de leur pays.

Dans le même temps des intellectuels démocrates maliens prennent position sur la situation dans leur pays rappelant fort à propos qu’aucune force extérieure n’est mieux placée que les Maliens eux-mêmes pour trouver des solutions appropriées aux problèmes qui traumatisent leur pays. Tous ces évènements trouvent naturellement leur place dans TEMOIGNAGE, le Bulletin de liaison des démocrates organisés au sein du Comité Culturel pour la Démocratie au Béni (CCDB).

Lire l'intégralité de Témoignage n°3 nouvelle série mars-avril 2012

Phone

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

COMITE CULTUREL POUR LA DEMOCRATIE AU BENIN

(C.C.D.B.) Section française de l’ODHP-Bénin

SITE : www.ccdb-benin.org 

DENONCIATION DES BRUTALITES DU POUVOIR DE YAYI BONI CONTRE LES ENSEIGNANTS

Chers camarades,

Nous avons appris avec émotion, les brutalités dont vous avez été victimes dans les collèges de l’Entente d’AGLA et dans celui d’AKPAKPA-Centre. Le Comité Culturel pour la Démocratie au Bénin condamne ces agissements du pouvoir de l’apprenti dictateur YAYI BONI. Il soutient vos revendications légitimes. Votre mouvement a révélé la profondeur de la mauvaise gestion dans notre pays ; nous avons affaire à un groupe de prédateurs qui a jeté son dévolu sur les finances publiques du Bénin qu’ils pillent allègrement. En effet, que sont vos revendications, comparées à toutes ces institutions hors-cadre constitutionnel que YAYI BONI a mis sur pied et qui grèvent joyeusement les caisses de l’état. Votre mouvement a révélé aussi que YAYI BONI considère l’argent public comme ses fonds propres. Le Président Omar Bongo du Gabon répondait à quelqu’un qui lui demandait combien il gagnait ? Mais je suis le Président ! Si j’ai besoin d’argent, je demande au Trésor qui me l’envoie ! Nous voyons que c’est le cas au Bénin aujourd’hui. La répression qui s’abat sur vous est la manifestation d’une oligarchie gloutonne qui n’entend pas perdre ses intérêts.

Le CCDB qui a joué un rôle important dans la lutte contre le PRPB de triste mémoire met en garde contre ces pratiques dictatoriales.

Il se tient à vos côtés pour l’aboutissement de vos revendications et vous assure qu’il se tiendra aux côtés des autres forces démocratiques pour la lutte contre une nouvelle autocratie dans notre pays.

Paris le 25 mars 2012

Le CCDB

Compteur de visiteurs

Please install plugin JVCounter!

Votre calendrier

juin 2024
lmmjvsd
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930